•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Jaël Cantin : Benoît Cardinal devrait subir son procès cet hiver

Plan rapproché de Jaël Cantin.

Jaël Cantin, 33 ans, a été victime de ce meurtre.

Photo : Facebook

Benoît Cardinal, cheveux longs attachés et chandail brun, suivait en silence l’audience par visioconférence, mardi, au palais de justice de Joliette.

L’homme de 34 ans est accusé du meurtre prémédité de la mère de ses six enfants, Jaël Cantin, le 16 janvier dernier à leur domicile de Mascouche. La victime de 33 ans était technicienne en éducation spécialisée.

Les avocats de la défense et du ministère public sont dans les préparatifs en vue de son procès qui devrait avoir lieu cet hiver. La conférence de gestion se tenait en présence de la juge Johanne St-Gelais, de la Cour supérieure. Le contenu est frappé d’une ordonnance de non-publication.

Le procès devant jury devrait durer au moins cinq semaines. La poursuite veut faire entendre une trentaine de témoins, dont des experts et des enfants.

Procédures accélérées

Plan rapproché de Benoît Cardinal.

Benoît Cardinal est accusé de meurtre au premier degré.

Photo : Facebook

Le ministère public s’est servi d’une disposition exceptionnelle du Code criminel pour déposer le mois dernier un acte d’accusation direct, ce qui permet d’accélérer les procédures judiciaires en ne tenant pas d’enquête préliminaire. L’objectif est d’épargner la famille et d’éviter que les témoins fragiles, dont les mineurs, aient à témoigner deux fois devant le tribunal.

La date du procès pourrait être déterminée lors de la prochaine audience, le 14 décembre.

Le jour du meurtre, Benoît Cardinal a affirmé aux policiers que sa conjointe et lui avaient été victimes d’une violation de domicile, une thèse qui avait été rapidement écartée par les enquêteurs.

Quelques jours avant le drame, l’accusé avait démissionné de son poste au Centre jeunesse de Laval après qu’on lui eut reproché des comportements inappropriés avec une adolescente.

Si Benoît Cardinal est reconnu coupable de meurtre au premier degré, il écopera automatiquement de l’emprisonnement à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.