•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mise à jour économique : de l'aide pour le tourisme bien accueillie au Bas-Saint-Laurent

L'auberge du Mange-Grenouille, à Rimouski.

Un programme de crédit est notamment prévu pour les lieux d'hébergement touristiques (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'aide pour les industries touristique et aéroportuaire annoncée par la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, lors de la présentation de son énoncé économique lundi est bien accueillie au Bas-Saint-Laurent.

L'aide annoncée pour l'industrie touristique réjouit notamment l'Association touristique régionale (ATR) du Bas-Saint-Laurent.

Le directeur général de l'ATR, Pierre Lévesque, souligne que la reconduction de la subvention salariale d'urgence permettra à de nombreuses entreprises touristiques de se prévaloir de cette aide jusqu'en mars prochain.

C'est une mesure qui nous permet de maintenir un certain nombre d'employés en poste, de pouvoir peut-être préparer des projets un petit peu à l'avance, poursuit-il.

L'aide du fédéral se présente aussi sous la forme d'un nouveau programme de crédit en vertu duquel le gouvernement garantira à 100 % un prêt d’un million de dollars à faible taux d’intérêt offert par les grandes banques.

Pierre Lévesque émet certaines réticences face à ces programmes de prêts annoncés pour l'industrie touristique. Selon lui, la solution idéale passerait par une aide aux frais fixes.

Les hôtels qui ne sont pas pleins continuent de payer l'électricité, continuent de payer des taxes de manière considérable. Ces frais-là ne sont pas couverts par le peu de clientèle qu'ils ont, soutient-il.

De l'aide pour les aéroports aussi

De son côté, le président de la Régie intermunicipale de l'aéroport de Mont-Joli, Bruno Paradis, se dit très heureux de la reconnaissance offerte aux aéroports régionaux lors de l'énoncé économique du gouvernement canadien présenté lundi.

Un agent de piste fait circuler un avion sur la piste de l'aéroport de Gaspé.

Les revenus de l'aéroport de Gaspé et de plusieurs autres aéroports régionaux ont chuté en raison de la pandémie (archives).

Photo : Radio-Canada

La ministre Chrystia Freeland a confirmé une aide de près d'un milliard de dollars sur deux ans pour le transport aérien régional et pour les aéroports.

Même si les détails entourant ces programmes ne sont pas encore totalement connus, Bruno Paradis estime que les aéroports de l'Est-du-Québec pourront profiter d'une aide intéressante de la part du gouvernement fédéral en vue d'une éventuelle relance de l'économie.

On est solidaires avec certains autres aéroports de région comme Gaspé, entre autres, qui voient fondre leurs revenus et qui se retrouvent avec des déficits importants. On espère que ce programme-là va venir les aider, avance-t-il.

Bruno Paradis explique que l'aéroport de Mont-Joli fait partie d'un groupe privilégié d'aéroports régionaux qui bénéficient des nombreux voyages de travailleurs vers le nord.

Il souligne également que la poursuite du programme d'aide aux infrastructures est une bonne nouvelle.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !