•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pires prédictions sur la COVID-19 se concrétisent en Alberta

Une patiente couchée dans un lit d'hôpital avec un masque à oxygène.

L'Alberta atteint ou s'approche des pires scénarios prédictifs sur la COVID-19.

Photo : getty images/istockphoto / Halfpoint

L'Alberta atteint ou s'approche des pires scénarios prévus par Services de santé Alberta pour la COVID-19 quant aux hospitalisations et aux admissions aux soins intensifs. C’est ce que révèlent des documents publiés mardi par le Nouveau Parti démocratique (NPD) albertain et confirmés par Services de santé Alberta (AHS).

Pendant des semaines, le gouvernement de Jason Kenney a refusé de publier ces modèles prédictifs, affirmant qu’ils se trompaient trop souvent pour être vraiment utiles.

Les prévisions sont tirées du Système d’alerte précoce de Services de santé Alberta. Selon ces documents, l'AHS prévoyait qu'au 30 novembre, 489 Albertains seraient hospitalisés en raison de la COVID-19. La réalité n'est pas loin : 453 Albertains étaient hospitalisés lundi, soit à peine 35 personnes de moins que ce qu'avait prévu le modèle.

La pire tendance prévoit 699 hospitalisations, la tendance moyenne 489 hospitalisations et 329 pour la plus faible.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Alberta s'approche du pire scénario prévu sur le nombre d'hospitalisations.

Photo : Services de santé Alberta

Quant aux admissions aux soins intensifs, la province en recensait 96, soit quatre de plus que le pire scénario prévu pour le 30 novembre.

Graphique démontrant une courbe maximale de 124 admissions aux soins intensifs, 86 en tendance moyenne et 58 en tendance faible au 14 décembre 2020.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Alberta dépassait le nombre prévu d'admissions aux soins intensifs le 30 novembre 2020.

Photo : Services de santé Alberta

Services de santé Alberta affirme que ses modèles prédictifs sont mis à jour constamment.

Le pire est à venir

Selon ces prédictions, le pire est à venir. Le lundi 14 décembre, les modèles prédictifs d'AHS prévoient qu'il y aura, au pire , 775 Albertains hospitalisés, dont 161 aux soins intensifs.

Services de santé Alberta affirme être en train d'augmenter sa capacité d'accueil dans les hôpitaux et dans les services de soins intensifs, afin d'être capable de répondre à la demande.

Environ 2250 lits d'hôpitaux seront disponibles pour les patients souffrant de la COVID-19 au cours des prochaines semaines. En plus de ceux-là il y aura 425 lits pour la COVID-19 aux soins intensifs.

Services de santé Alberta souligne que c'est beaucoup plus que le nombre de lits nécessaires, selon les projections pour la mi-décembre.

Le gouvernement a caché ces prévisions, selon le NPD

La chef du NPD albertain Rachel Notley accuse le gouvernement de Jason Kenney d’avoir caché ces prévisions aux Albertains. Le premier ministre a vu cela venir et il n’a rien fait, a lancé Rachel Notley.

Le premier ministre Jason Kenney réplique qu’il ne s’agit pas de modèles prédictifs, mais seulement de prévisions pour les deux prochaines semaines.

Nous publions des données tous les jours sur les hospitalisations, les morts, les nouveaux cas, le nombre total de cas, les guérisons, alors les Albertains ont pu voir cette hausse alarmante de cas ces dernières semaines, a-t-il affirmé en rappelant que Services de santé Alberta ouvre présentement plus de lits d’hôpitaux.

Le premier ministre affirme qu’il peut augmenter le nombre de lits en agitant une baguette magique, mais ce n’est pas une stratégie pour gérer la pandémie.

Rachel Notley, chef du NPD albertain

C’est une chose d’ajouter un lit avec un respirateur et un moniteur cardiaque, mais il y a une limite au nombre de personnel formé pour travailler aux soins intensifs. Alors quand vous ouvrez ces nouveaux lits et n’avez pas un personnel suffisant, vous diluez la qualité des soins dans toutes les unités de soins intensifs et mettez les patients à risque, ajoute-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !