•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vote à 16 ans bientôt possible à l'Île-du-Prince-Édouard?

Panneau indicant un bureau de vote à Charlottetown.

L'Île-du-Prince-Édouard pourrait devenir la première province au Canada à abaisser le droit de vote de 18 à 16 ans.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

Les députés insulaires discutent de la possibilité de faire passer l'âge requis pour avoir le droit de vote de 18 à 16 ans.

À l'École-sur-Mer, située à Summerside, ils sont un peu plus d'une dizaine d'élèves à étudier les mathématiques. Parmi eux, Lai Xa, Hayden, Noah ou encore Zachary. Tous ont 15 ans, et tous ont un point commun : une opinion sur le vote à 16 ans.

Je pense que c'est une très bonne idée, je pense qu'à cet âge on est assez matures, pour la plupart d'entre nous, pour voter et exprimer nos propres opinions.

Lai Xa Hein, 15 ans

Hayden Cotton, lui, souhaite voter lors des prochaines élections, j'aimerais voir mes idées être considérées dans le futur. Zachary Arsenault, souhaite aussi que sa voix soit entendue, les jeunes doivent avoir leur mot à dire dans les politiques fédérales et provinciales.

Au contraire de ces trois camarades, Noah Farrell, estime que l'âge légal pour voter ne devrait pas changer.

On devrait retarder cette décision et conserver le vote à 18 ans. Selon moi, nous ne sommes pas assez éduqués à l'école. De plus, les réseaux sociaux nous font du lavage de cerveau.

Noah Farrell, 15 ans

Le Parti vert à l'initiative du projet

Les députés de l'Île-du-Prince-Édouard réfléchissent sérieusement à abaisser l'âge légal du vote de 18 à 16 ans.

Karla Bernard, la députée du Parti vert dans Charlottetown-Victoria Park est celle qui a amené la proposition à l'Assemblée législative au courant du mois de novembre. On parle toujours de l'importance d'avoir les jeunes autour de la table quand nous prenons des décisions qui ont un impact direct sur eux, explique-t-elle.

Des élèves du secondaire dans une salle de classe de l'école François-Buote à Charlottetown.

Pour le politologue Don Desserud, les jeunes sont plus attirés par les enjeux environnementaux, défendus par le Parti vert.

Photo : Julien Lecacheur

C'est la deuxième fois en l'espace de quelques années que le Parti vert met cette idée sur la table. Mais cette fois-ci, les discussions ont pris de l'ampleur. Les libéraux et les conservateurs sont ouverts au débat. Au grand bonheur de Karla Bernard.

On aimerait passer la loi le plus vite possible, mais pour cela, il va falloir travailler en collaboration avec le gouvernement.

Karla Bernard, député du Parti vert, Charlottetown-Victoria Park
Karla Bernard se tient debout en bas des marches de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard.

Karla Bernad estime que les jeunes de 16 ans sont assez matures pour voter.

Photo : Julien Lecacheur

La question d'une éventuelle stratégie du Parti vert pour récupérer le vote des jeunes se pose aussi.

Don Desserud est politologue à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. Il explique que les jeunes se préoccupent davantage des questions environnementales.

Les 18-24 ans représentent la tranche démographique qui semble la plus intéressée par les idées défendues par le Parti vert.

Don Desserud, politologue, Université de l'Île-du-Prince-Édouard
Les élections seront le 23 avril

Le politologue Don Desserud de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard

Photo : Radio-Canada / Élisa Serret

Les jeunes assez matures?

Mais plusieurs interrogations surgissent autour de cette proposition, à commencer par la question de la maturité des adolescents. Ils prennent déjà des décisions qui nécessitent un niveau de maturité. Et de toute façon les sciences sont là pour appuyer cela, croit Karla Bernard.

Hayden Cotton se réjouit de voir les discussions avancer entre les députés. À 15 ans, il s'estime déjà assez mature pour développer ses propres opinions politiques. Pour lui, à 16 ans, les droits des jeunes évoluent, celui du droit de vote doit aussi évoluer.

On a le droit de faire plusieurs choses à l'âge de 16 ans, comme conduire par exemple, je pense que l'on devrait aussi pouvoir voter à 16 ans, estime-t-il.

En attendant, les discussions devraient se poursuivre durant les prochains mois. Un vote des députés pourrait avoir lieu d'ici 2023.

Si le oui l'emporte, l'Île-du-Prince-Édouard deviendrait la première province au Canada à permettre aux jeunes de 16 ans de voter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !