•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ventilation: les écoles de la région testées dans les prochains jours

Une pile de livres sur un pupitre près de fenêtres dans une classe.

Nombre d'écoles n'ont pas de système de ventilation mécanique, d'où l'idée d'ouvrir les fenêtres régulièrement pour aérer.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les centres de services scolaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec commenceront à tester la qualité de l’air de certains établissements d’ici la fin de la semaine. Les CSS ont été informés vendredi soir par le ministère de l’Éducation qu’ils devaient mesurer le CO2 dans les écoles et transmettre les résultats d’ici le 16 décembre.

Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy a mandaté une firme d'ingénierie pour mener des tests vers la fin de la semaine dans 13 écoles. Quatre classes dans chacune de ces écoles recevront la visite des experts en qualité de l'air.

Le parc immobilier du Centre de services compte 76 bâtiments. 41 d'entre eux sont déjà ventilés mécaniquement. 35, surtout des écoles primaires datant des années 50 et 60, le sont naturellement.

Le directeur général adjoint du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy, Laurent Cabana, assure vouloir agir rapidement si les mesures recueillies montrent des anomalies. Mais on espère que le ministère va nous accompagner rapidement, nous soutenir rapidement, au niveau financier, ajoute-t-il.

Le portrait est semblable pour le CSS de l’Énergie où la majorité des 37 écoles n’ont pas de système de ventilation.

Ce sont des chargés de projets de l’équipe des ressources matérielles qui seront responsables de mesurer le taux de CO2, mais également le taux d’humidité et la température ambiante.

Du côté de la Riveraine, les équipes ne sont pas encore déployées pour la prise de données.

Une opération contestée

Alors que le médecin-conseil de l’INSPQ, Stéphane Perron, doute que la mesure de CO2 soit un indicateur sur la qualité de l’air dans les établissements, Laurent Cabana s’en remet aux experts et à la demande du ministère. On n’a pas l’expertise pour déterminer c’est quoi les meilleures mesures pour vérifier s’il y a des risques de propagation, explique le directeur général-adjoint.

Actuellement, sept écoles sont en avis d'éclosion au sein du CSS du Chemin-du-Roy, soit trois écoles secondaires, le centre professionnel Bel-Avenir et trois écoles primaires.

Des tests dans les établissements du CIUSSS

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a participé aussi à une opération de mesure de CO2 dans ses établissements. Au total, 12 installations ont été visitées les 19 et 20 novembre, soit deux hôpitaux et 10 CHSLD.

Les mesures ont été prises dans différents espaces comme les chambres, les corridors, les salles à manger ainsi que dans les zones chaudes et froides.

Selon les données obtenues, la moyenne de CO2 se situe à 707 parties par million (ppm), soit en dessous de la moyenne maximale recommandée de 1 100 ppm. Le CIUSSS affirme que la majorité de ses installations ont un système de ventilation mécanique.

Avec les informations de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !