•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Atelier des copains du Madawaska se modernise

L’Atelier des copains fait partie de la communauté du Madawaska depuis plus de 40 ans. On a commencé à y pratiquer le tri des matières recyclables il y a une vingtaine d’années.

Des employés sont à l'œuvre au centre de tri de matières recyclables.

Des employés sont à l'œuvre au centre de tri de matières recyclables.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

L’organisme, qui procure de l’emploi à une quinzaine de personnes à besoins spéciaux, s’est modernisé cette année afin de mieux répondre à la demande et d’augmenter la productivité de ses employés.

Des ballots de matières recyclables dans un entrepôt.

L'Atelier des copains de Saint-François effectue le tri des matières recyclables de la Ville d'Edmundston depuis 2013.

Photo : Facebook/Atelier des copains Co-op ltée

Le directeur par intérim et agent de développement à la Coopérative de développement rural-Acadie (CDR-Acadie) Francis Bérubé, salue le travail de son équipe, dont les employés ont dû apprendre de nouvelles techniques de travail.

Depuis l’installation du nouvel équipement, nous n’avons pas vraiment moins de personnes qui travaillent, mais nous pouvons en faire plus maintenant, c’est pour ça qu’on est gagnants, soutient M. Bérubé.

Le tri s’est amélioré parce qu’on a maintenant une façon de procéder pour charger la matière sur les convoyeurs, ce qu’on avait pas avant et qu’on faisait manuellement. Donc là, c’est beaucoup moins épuisant pour l’employé.

Francis Bérubé, directeur par intérim et agent de développement à la Coopérative de développement rural-Acadie
Francis Bérubé, directeur du centre de tri du recyclage d'Edmundston l'Atelier des copains donne une entrevue devant une rue.

Francis Bérubé est directeur par intérim de l'Atelier des copains depuis un peu plus d'un an.

Photo : Radio-Canada

Le directeur par intérim explique qu’une tâche qui demandait trois employés ne requiert qu’une personne maintenant, ce qui libère deux autres personnes pour le tri.

Il y a quelques années, l’Atelier des copains pouvait recycler un peu moins de 800 tonnes de matière en une année. Après certaines modifications rapides, l’équipe a réussi à monter ce chiffre à 1200 tonnes l’année dernière.

Et avec la nouvelle machinerie, Francis Bérubé croit que l’Atelier des copains pourrait dorénavant recycler plus de 1800 tonnes de matière par année.

Un demi-million de dollars pour l’amélioration de l’Atelier

Les changements apportés à l’Atelier des copains, à son bâtiment et à son équipement ont demandé près de 450 000 dollars jusqu’à présent.

Francis Bérubé souligne que d’autres améliorations sont prévues aux installations au printemps prochain, pour un autre montant approximatif de 50 000 dollars.

Des gens travaillent.

L'Atelier des copains pourra produire presque le double de matières recyclables qu'en 2018-2019.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

On a pu obtenir une bonne partie du financement à travers la SDR provinciale et l’APECA, programme fédéral. Le reste, ce sont des partenariats qui se sont faits avec des entrepreneurs de la région, dit-il.

Les revenus récupérés à la fin des processus de tri sont très importants pour l’organisme : ils permettent non seulement de payer les coûts du bâtiment, mais aussi le salaire d’une quinzaine de personnes à besoins spéciaux et de 16 employés à temps plein.

Avec des renseignements de Bernard Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !