•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération beurre de pinottes pour tous

Affiche promotionnelle du film «Opération beurre de pinottes».

Le film «Opération beurre de pinottes» fait l'objet en 1985 d'une grande campagne de promotion pancanadienne.

Photo : Radio-Canada / Les Productions La Fête

Radio-Canada

Vous rappelez-vous l'histoire abracadabrante d’Opération beurre de pinottes? Lancé le 5 décembre 1985, ce film pour enfants a donné tout son élan à la série des Contes pour tous du producteur Rock Demers.

Opération beurre de pinottes est le second film de la série Contes pour tous, qui s’était amorcée en 1984 avec La guerre des tuques.

Le film de Michael Rubbo raconte l’histoire d'une maison hantée, d'un petit garçon qui a peur et de ses cheveux qui ne cessent de pousser après l’application d'une mystérieuse concoction!

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Ce soir, 5 décembre 1985

Tourné en anglais à Montréal et doublé en français, Opération beurre de pinottes prend l’affiche au même moment dans une soixantaine de salles de cinéma partout au Canada.

Le journaliste Paul Toutant assiste à la première montréalaise du film pour le bulletin de nouvelles Ce soir du 5 décembre 1985.

Pour cette grande opération promotionnelle, la production a invité une centaine d’enfants à assister en primeur au deuxième film des Contes pour tous.

Ce n’est pas tout à fait comme La guerre des tuques; c'est un autre genre. Ça fait un bel ensemble, déclare une jeune spectatrice qui confie avoir vu sept fois le précédent film des Contes pour tous.

Opération beurre de pinottes a tout pour plaire aux enfants de 8 ans et plus : de la rigolade, du mystère et des fantômes, croit pour sa part le journaliste Paul Toutant.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

En tête, 6 décembre 1985

Avec ce lancement d’envergure pour Opération beurre de pinottes, le producteur de La guerre des tuques consolide une vision.

Rock Demers souhaite se donner les moyens de faire connaître le cinéma canadien au grand public et de lui offrir toute la visibilité possible.

C’est ce qu’il exprime à la journaliste Marie-Hélène Poirier à l'occasion de l’émission En tête du 6 décembre 1985.

Certains de ses films seront tournés en français et d’autres, en anglais, explique le producteur. Or, dans tous les cas, on prendra soin de bien choisir les comédiens pour le doublage et de peaufiner la postsynchronisation.

À travers quelques anecdotes, Rock Demers démontre que même des professionnels du cinéma ont du mal à définir la langue originale des films des Productions La Fête.

Rock Demers souhaite produire des films pour enfants de grande qualité, avec des artisans d’ici, qui pourront se faire une place à l’échelle internationale.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le train de 5 heures, 18 décembre 1985

Tous les films des Contes pour tous ont comme point commun d’avoir des enfants comme personnages principaux.

En compagnie du producteur Rock Demers, les jeunes acteurs Mathieu McKay et Alison Podbrey, du film Opération beurre de pinottes, sont d’ailleurs les invités de l’émission Le train de 5 heures du 18 décembre 1985.

Rock Demers a déjà en tête une douzaine de films pour les Contes pour tous avec différents scénaristes, réalisateurs, comédiens et partenaires. D’un film à l’autre, il souhaite aussi alterner le genre de son personnage principal.

Au moment où Opération beurre de pinottes prend l’affiche, Le jeune magicien est déjà en tournage depuis cinq semaines.

Le producteur dévoile également à l’animateur Jacques Boulanger le titre du quatrième film prévu pour la série : Bach et Bottine.

Réalisé par celui qui avait offert La guerre des tuques, André Melançon, ce film, qui sortira dès l’année suivante, sera un autre succès mémorable des Contes pour tous.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.