•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC de Témiscamingue perd plus 91 000 $ dans l’aventure de Communication-Témiscamingue

Les élus sont assis à une table en U lors de la séance du conseil le 18 septembre.

Les élus de la MRC de Témiscamingue (archives)

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

La MRC de Témiscamingue paiera plus de 91 000 $ à la Caisse Desjardins du Témiscamingue en raison d’une entente qui la liait à Communication-Témiscamingue.

L’organisme à but non lucratif s’assurait, depuis 2011, d’offrir un service Internet à 300 ménages en milieu rural au Témiscamingue.

En décembre 2014, la MRC acceptait de prolonger sa convention de caution pour un prêt de 200 000 $ à Communication Témiscamingue. Ce prêt devait servir à combler les possibles déficits de l’OBNL.

Ce n'est pas un prêt ordinaire dans un OBNL. On ne cautionne pas un et l’autre comme ça. C’est qu’il s’agissait d’un service jugé essentiel dans un contexte où la population n’avait pas accès à ce service et où le déploiement n’était pas pris en charge par les industries privées qui normalement ont la responsabilité de le déployer, explique la préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc.

Communication-Témiscamingue a toutefois cessé ses activités en mai dernier en raison d’un manque de liquidité.

Devant cette situation, la MRC doit remplir ses obligations et verser la quittance totale et finale à l’institution financière.

Ça se fait avec beaucoup d’amertume parce que ça a fonctionné. Il y a un des deux partenaires dans l’entente qui a cessé d’agir au bénéfice de l’entente. En conséquence, ça met les deux partenaires à risque, ça entraîne des pertes de revenus avec un déficit de 91 000 $ actuellement, déplore Claire Bolduc.

Le dossier entre Communication-Témiscamingue et son fournisseur Internet JBM est actuellement judiciarisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !