•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Legault et John Horgan toujours populaires, selon un sondage d'Angus Reid

John Horgan et François Legault.

Les premiers ministres de la Colombie-Britannique et du Québec, John Horgan et François Legault, se sont maintenus en tête du classement du sondage Angus Reid.

Photo : Radio-Canada

Étienne Ravary Ouellet

En ce temps de COVID-19, le premier ministre du Québec, François Legault, et celui de la Colombie-Britannique, John Horgan, ont su maintenir un taux d’approbation favorable dans l’opinion publique, en tête des cotes de popularité, selon le plus récent sondage de l'Institut Angus Reid.

À l'autre bout du spectre, les premiers ministres de l’Ontario et du Manitoba, deux provinces durement touchées par la pandémie, subissent la plus importante baisse dans l’opinion publique.

La gestion de la crise au Manitoba n’a décidément pas été à la hauteur des attentes, explique le sondage, la province présentant le taux d’infections par la COVID-19 le plus élevé au pays et les soins intensifs de la province fonctionnant à 145 % de leurs capacités. Brian Pallister subit la plus importante baisse dans le sondage, passant d’un taux d’approbation de 44 % en août, à 32 %, une perte de 12 points de pourcentage, bon pour la dernière place.

Selon le coup de sonde, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, passe de la 2e place, en août, avec 66 % de taux d’approbation, au 6e rang à 55 %. Le sondage relève la gestion complexe de la crise par M. Ford, qui a récemment annoncé davantage de mesures pour limiter les infections comme un élément ayant miné sa popularité.

Angus Reid mentionne par ailleurs l'effet de la gestion de la pandémie sur l'opinion publique. Bien que la majorité des Canadiens semblent conserver une image positive des leaders provinciaux, la tendance semble indiquer un changement de l'opinion publique concernant l'inaction politique, notamment en ce qui concerne les mesures mises en place pour contrer la pandémie.

Méthodologie :

L’Institut Angus Reid a mené un sondage en ligne pour son propre compte du 24 au 30 novembre 2020 auprès de 5003 Canadiens membres du Forum Angus Reid. Il est impossible de calculer une marge d'erreur sur un échantillon non probabiliste comme celui-ci.

Un graphique qui donne les taux de pourcentage des premiers ministres, en ordre décroissant : John Horgan avec 64 %, François Legault avec 64 %, Blaine Higgs avec 63 %, Stephen McNeil avec 62 %, Scott Moe avec 61 %, Doug Ford avec 55 %, Andrey Furey avec 53 %, Jason Kenney avec 40 % et Brian Pallister avec 32 %.

Selon l'Institut Angus Reid, les premiers ministres François Legault et John Horgan se maintiennent en tête du sondage, alors que le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, dégringole.

Photo : Radio-Canada

Les gagnants

En plus des premiers ministres du Québec, François Legault, et de la Colombie-Britannique, John Horgan, qui se maintiennent au sommet du classement, d'autres dirigeants provinciaux ont amélioré leur sort aux yeux de leur opinion publique.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et- Labrador, Andrew Furey, réalise un bond de 19 points de pourcentage, pour s’établir à 53 % d’approbation auprès des résidents, alors qu'il était dernier au classement d'il y a trois mois, avec un taux de satisfaction de 34 %.

Stephen McNeil, souriant, devant des drapeaux de la Nouvelle-Écosse.

Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse. (archives)

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Malgré une résurgence des cas d’infection dans la province qui a obligé la province à quitter la bulle atlantique, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, parvient à progresser dans le classement. Ce dernier vient assurer la 4e place au classement avec un taux d’approbation de 62 %, ayant obtenu seulement 51 % trois mois plus tôt.

Ceux qui se maintiennent

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, dont la province a été la première à se lancer dans une élection en pleine pandémie, fait son entrée dans le palmarès des premiers ministres les plus appréciés, terminant au troisième rang avec 63 % d’approbation, en hausse de 2 points de pourcentage alors qu’il figurait au 4e rang en août, avec 61 %.

Scott Moe lors d'une conférence à l'Assemblée législative (archives).

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

En Saskatchewan, malgré une baisse en cours d’année, le premier ministre, Scott Moe, récemment réélu, termine l’année en force en terminant au 5e rang des leaders provinciaux les plus appréciés, avec 61 % d’opinions favorables, alors qu'il était à 59 % lors du dernier sondage.

En Alberta, une province durement touchée par la seconde vague de la COVID-19, le premier ministre, Jason Kenney, termine parmi les derniers de la classe, perdant 2 points de pourcentage, passant de 42 % de taux d’approbation à 40 %.

Le dernier sondage de la firme a été rendu public le 31 août dernier.

Notes de l’Institut Angus Reid :

Étant donné que sa petite population ne permet pas de prélever des échantillons distincts sur plusieurs vagues, les données sur l'Île-du-Prince-Édouard ne sont pas publiées.

À consulter :

Le sondage complet (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !