•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les RPA de Québec auront besoin de renfort, prévient le ministre Dubé

Christian Dubé en conférence de presse, mardi après-midi

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé

Photo : Radio-Canada

Mardi, le ministre Christian Dubé a utilisé les nombreuses éclosions dans les résidences privées pour ainés (RPA) de la région de Québec pour illustrer les enjeux soulevés par la COVID-19 dans le réseau de la santé. Si la situation continue d'être difficile, il faudra faire plus de délestage, prévient-il.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux précise que les résidences privées pour aînés (RPA) manquent énormément d’infirmières lorsqu’une éclosion éclate. Les propriétaires demandent à l'établissement aux CISSS et CIUSSS d'envoyer du personnel infirmier dans une situation où la responsabilité relève des propriétaires et non du ministère, poursuit-il.

Dans la Capitale-Nationale, 16 RPA sont en situation d’éclosion, sur les 30 milieux de vie pour aînés en éclosion. Mathieu Boivin, un porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale, mentionne qu'actuellement ce sont 99 infirmières ou infirmières auxiliaires du CIUSSS de la Capitale-Nationale et d’établissements partenaires qui sont envoyées en renfort dans les RPA sous éclosion dans la région ou dans les centres désignés de convalescence.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Christian Dubé en conférence de presse.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a évoqué la situation dans les RPA de Québec pour demander la diminution des contacts.

Photo : Radio-Canada

On se retrouve devant un choix pas facile, mais la réponse, elle, l'est. Est-ce qu'on doit faire du délestage pour permettre au personnel infirmier de partir des hôpitaux pour aller dans les RPA? L'autre choix, c'est de laisser une RPA en difficulté parce qu'on dit qu'on n'a pas le personnel pour le faire…

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

On ne peut pas choisir de traiter ou non. Il faut donc arrêter les contacts dans les RPA pour ne pas transférer trop de personnel, conclut le ministre de la Santé.

À Québec, le CIUSSS de la Capitale-Nationale gère deux hôpitaux, soit Chauveau et le Jeffery Hale ainsi que l'Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Pour le moment, le CHU de Québec-Université Laval, qui gère notamment l'Enfant-Jésus et le CHUL, indique que quatre employés prêtent main-forte à la Maison généralice des Soeurs de la Charité, et un employé au centre de convalescence du Concorde.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale souligne être en discussion avec le ministère de la Santé et ses partenaires des centres hospitaliers pour répondre rapidement aux besoins dans les RPA. Ce que le CHU de Québec confirme également.

43 nouveaux cas au Manoir Sully

Dans Vanier, la RPA Manoir Sully fait face à une importante éclosion de cas de COVID-19. Mardi, 43 nouveaux cas ont été confirmés parmi les 342 résidents. Lundi, seulement 3 cas chez les résidents avaient été signalés, mais un dépistage massif a eu lieu dimanche.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a été appelé en renfort. Cet établissement accueille des personnes âgées autonomes et semi-autonomes. Le Manoir Sully inclut également une unité de soins pour personnes en perte d’autonomie cognitive.

Mardi après-midi, les responsables de la RPA ont préféré décliner notre demande d'entrevue.

Le Manoir Sully est l'un des 30 milieux pour aînés en situation d'éclosion dans la Capitale-Nationale. Il y a 8 éclosions dans les établissements pour aînés de Chaudière-Appalaches.

Trois résidences pour aînés sous surveillance

Trois milieux de vie pour aînés de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches comptent plus de 25 % des résidents infectés, selon le plus récent bilan de la santé publique.

Au CHSLD Paul-Gilbert à Lévis, 30 résidents sont infectés pour un total de 71 lits. On y confirme également 8 cas actifs au sein des employés.

À Québec, le Centre d’hébergement Saint Brigid’s Home vit aussi une situation préoccupante, alors que 47 résidents sont atteints de la COVID-19 pour une capacité d'accueil de 134 personnes. Chez les employés, 20 ont été contaminés.

À Beauport, la petite résidence privée Beau Lieu déclare pour sa part 11 cas de COVID-19 sur 32 résidents. Selon le CIUSSS de la Capitale-Nationale, moins de 5 employés sont également atteints.

La façade extérieure et le stationnement de la résidence Saint Brigid's Home, le jour, l'hiver

Le centre d'hébergement Saint Brigid's Home dans Sillery

Photo : Radio-Canada

10 nouveaux décès

Dans la Capitale-Nationale, le bilan de mardi mentionne 10 nouveaux décès , ce qui porte à 446 le nombre de décès sur le territoire depuis le début de la pandémie. Par contre, ces décès ne sont pas tous survenus au cours des dernières 24 heures.

Ce sont 119 nouveaux cas qui s'ajoutent à la liste depuis lundi, dans la Capitale-Nationale, pour un total de 11 897 cas depuis le mois de mars.

En Chaudière-Appalaches, après avoir ajouté 23 cas au bilan de lundi, 59 nouveaux cas sont confirmés mardi. Depuis le début de la crise, 5399 personnes ont été infectées sur le territoire. On compte un total de 134 décès.

Pour l'ensemble du Québec, on parle maintenant de 143 548 personnes infectées au total, depuis le début de la pandémie. Le bilan fait état de 28 nouveaux décès, mais seulement 3 sont survenus au cours des dernières 24 heures.

Avec la collaboration de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !