•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

78 nouveaux cas de COVID-19 : le bilan s’améliore, mais rien n’est encore gagné

Une personne en uniforme de professionnel de la santé qui tient un écouvillon.

Les écouvillons sont de petites tiges munies de brosses à l'extrémité permettant d'aller chercher des sécrétions et des cellules dans le nez.

Photo : Radio-Canada / Montage

La situation de la COVID-19 s’améliore au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais elle demeure fragile aux dires du directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, qui a tenu un point de presse pour faire le point sur l’évolution de la pandémie dans la région.

Dans les dernières 24 heures, 78 nouveaux cas de coronavirus se sont ajoutés. De plus, trois décès supplémentaires sont signalés. Seulement en novembre, la COVID-19 a emporté 85 personnes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

Le nombre de cas rapportés quotidiennement a légèrement baissé depuis quelques jours, mais la transmission communautaire continue d’inquiéter les autorités de la santé publique. Le nombre de cas actifs se stabilise également, alors qu’on en compte 1039 mardi.

Notre région demeure la région la plus touchée au Québec avec un taux de cas actifs de 374 par 100 000 de population.

Dr Donald Aubin, directeur de la santé publique au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La santé publique compte actuellement 168 éclosions sur le territoire régional. Les secteurs les plus touchés demeurent Lac-Saint-Jean Est et Chicoutimi.

La situation est encore inquiétante dans notre région, mais la baisse du nombre de cas dans les derniers jours est quand même une bonne nouvelle.

Dr Donald Aubin, directeur de la santé publique au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le CIUSSS dénombre actuellement 60 hospitalisations liées à la COVID-19 dans ses établissements, ce qui fait dire à la directrice générale Julie Labbé que la marge de manœuvre est mince. La situation risque de demeurer la même pour encore deux semaines, selon elle.

Sept lits sont notamment prêts à être utilisés à l'hôpital de Roberval au besoin.

CHSLD Jacques-Cartier

Cette situation précaire dans les hôpitaux a mené au transfert de patients âgés atteints du coronavirus au CHSLD Jacques-Cartier, dans l'arrondissement de Chicoutimi, au cours des derniers jours. La situation alourdit considérablement la tâche du personnel, déjà épuisé après des semaines au cœur d’une éclosion majeure.

La façade extérieure et l'enseigne du CHSLD Jacques-Cartier

Le CHSLD Jacques-Cartier est l'un des plus touchés des centres d'hébergement de la région.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Julie Labbé maintient que ces transferts sont temporaires et que des employés sont sur le point de s’ajouter. On sait que ça risque d'être difficile la prochaine fin de semaine, mais tous les efforts sont consentis pour amener du personnel.

On vise vraiment à ce que Jacques-Cartier redevienne un établissement froid à moyen terme.

Julie Labbé, dg, CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean

Résidences privées pour aînés

Par ailleurs, l'éclosion en cours à la Villa des Pins de Dolbeau-Mistassini continue d'être préoccupante. La santé publique surveille de près l'évolution de la situation.

La façade de la Villa des Pins en hiver.

La Villa des Pins est aux prises avec une éclosion de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

D'ailleurs, Julie Labbé demande à tous les responsables d'établissements privés pour aînés de faire des efforts supplémentaires pour protéger leurs résidents. Elle leur recommande de hausser leur niveau de vigilance comme si des cas positifs de COVID-19 étaient confirmés à l'intérieur de leurs murs. De plus, elle leur rappelle d'être attentifs à l'apparition du moindre symptôme suspect parmi leur clientèle.

Pour ce qui est du vaccin contre la COVID-19, le CIUSSS maintient qu'il sera offert dès qu'il sera disponible. La planification de cette étape cruciale est déjà commencée.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !