•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rebond de 8,9 % du PIB au Canada

Il s'agit de la plus importante hausse trimestrielle du PIB enregistrée au Canada depuis près de 60 ans.

Un homme transporte un téléviseur dans un commerce.

La consommation accrue de biens durables par les ménages canadiens a largement contribué à l'augmentation du PIB au troisième trimestre de 2020.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Propulsé par la consommation des ménages et le secteur immobilier, le produit intérieur brut réel a bondi de 8,9 % au cours du troisième trimestre, soit sa plus importante augmentation enregistrée en près de 60 ans.

Cette forte hausse du PIB au dernier trimestre, la plus prononcée depuis le début de la collecte de données trimestrielles en 1961, souligne Statistique Canada, survient après un recul de 11,3 % au deuxième trimestre de 2020 et de 1,9 % au premier trimestre.

D’après l’agence fédérale, c’est essentiellement dû à une forte reprise des investissements immobiliers, à la consommation marquée de biens durables par les ménages et à l’augmentation des exportations qu’on doit ce redressement du PIB au cours du dernier trimestre.

Cette reprise a été notamment stimulée par les taux d'intérêt hypothécaires favorables, la poursuite des mesures gouvernementales de soutien aux particuliers et aux entreprises touchés par la pandémie et la croissance de l'économie des principaux partenaires commerciaux du Canada au troisième trimestre, explique Statistique Canada.

Malgré la forte croissance qu’il affiche aujourd’hui, le PIB réel du Canada a en fait reculé de 5,3 % par rapport au quatrième trimestre de 2019, tempère Statistique Canada dans son dernier bulletin.

Les ménages consomment davantage

Les ménages canadiens ont joué un rôle important dans ce redressement du PIB en augmentant leurs dépenses de 13 % au troisième trimestre. Les ventes de biens durables, notamment de voitures, de camions et de VUS, ont fait croître les dépenses des ménages de 38 %, soit la plus forte hausse jamais enregistrée, souligne Statistique Canada.

Ce regain de consommation au pays survient cependant après des reculs importants de 13,6 % et 2,6 % au cours des deux premiers trimestres de l’année.

Le secteur de l'immobilier a aussi fait des étincelles au pays de juillet à septembre avec une augmentation de 30,2 % des investissements immobiliers. Cette hausse est essentiellement attribuable aux coûts de transfert de propriété qui ont bondi de 109,5 % au cours de la période ainsi qu'aux dépenses de rénovation qui ont augmenté de 17,7 %.

L'augmentation des exportations de 14,5 % au cours des mois de juillet, août et septembre a aussi contribué à redresser la valeur du PIB. Cette augmentation ne compense cependant pas le recul de 18,9 % qu'ont encaissé les exportations canadiennes au cours du deuxième trimestre.

À Ottawa, le premier ministre Justin Trudeau s'est réjoui de la publication de ces nouvelles données qui montrent une croissance économique significative au cours des derniers mois.

Cela montre que les investissements que nous avons faits dans les Canadiens ont aidé les familles et les entreprises à se maintenir à flot. Mais les temps sont encore durs.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !