•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération des travailleurs de la Saskatchewan demande des comptes au gouvernement

La présidente de la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan, Lori Johb

Une pétition a été lancée par trois syndicats de la province représentant les travailleurs de la santé pour appeler le gouvernement à offrir un complément salarial à tous les travailleurs de la santé. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Fédération des travailleurs de la Saskatchewan (FTS) demande au gouvernement d’offrir des suppléments salariaux aux employés du secteur de la santé et à ceux de première ligne afin de combattre la pandémie.

La Fédération, qui représente des syndicats de travailleurs du secteur de la santé de la province, dit que le gouvernement devrait offrir des primes salariales à tous les employés appelés à travailler pendant la crise, puisqu’il a reçu une somme à cet effet.

Au début de la pandémie, le gouvernement fédéral a annoncé un programme de frais partagés pour soutenir les travailleurs de la santé essentiels grâce à des compléments de salaire, mais le gouvernement de la Saskatchewan n’aurait utilisé que la moitié des 102 millions de dollars offerts par le fédéral, selon des données obtenues par la Fédération des travailleurs de l’Alberta.

Il reste encore beaucoup d'argent disponible dans les poches du gouvernement pour aider les travailleurs du milieu de la santé. Le gouvernement doit commencer à distribuer cet argent qui a été remis pour soutenir les travailleurs de la santé, explique la présidente de la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan, Lori Johb.

La Saskatchewan est au deuxième rang parmi les provinces et territoires, derrière l’Alberta, à avoir le moins dépensé de cette somme provenant du gouvernement fédéral. Au total, près de 54 millions de dollars auraient été transférés et utilisés pour les travailleurs de la santé, selon les chiffres de la Fédération des travailleurs de l'Alberta.

La présidente de la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan, Lori Johb.

La présidente de la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan, Lori Johb, demande au gouvernement d'offrir les compléments salariaux à tous les travailleurs du secteur de la santé. (archives)

Photo : Radio-Canada

La FTS critique l'approche sélective privilégiée par le gouvernement provincial, qui préfère choisir les travailleurs de la santé admissibles à un complément salarial, Cette démarche aurait dû être faite de manière équitable et à tous les niveaux pour les employés, selon Lori Johb, y compris les travailleurs des organismes communautaires et des centres de soins.

Nous savons que les personnes qui travaillent dans les hôpitaux font à peu près le même travail que les travailleurs dans les centres de soins de longue durée. Ces travailleurs ont été exclus des discussions visant à leur offrir le complément salarial, explique-t-elle.

Une pétition a été lancée par trois syndicats de la province représentant les travailleurs de la santé pour appeler le gouvernement à offrir le complément salarial à tous les travailleurs de la santé.

Une allusion aux salaires lors du discours du Trône

Lors du discours du Trône, lundi, le lieutenant-gouverneur, Russ Mirasty, a abordé la question en soulignant certains aspects du Programme de supplément salarial temporaire de la Saskatchewan, un programme offert au début de la crise, qui sera relancé par la province.

Afin de reconnaître les efforts extraordinaires déployés par le personnel dans nos établissements de soins de longue durée pour assurer la sécurité de nos aînés, le gouvernement a récemment réactivé le Programme de supplément de salaire temporaire de la Saskatchewan, a dit Russ Mirasty pendant la présentation du discours.

Ce programme fournira un complément de salaire temporaire de 400 $ par mois pendant deux mois aux travailleurs des établissements de soins de longue durée, des foyers de soins personnels, des établissements de soins de santé intégrés et aux travailleurs de soins à domicile qui fournissent des soins aux personnes âgées à domicile.

Récemment, la FTSdemandait également au gouvernement d'en faire plus afin d'aider les travailleurs du secteur de la santé.

Avec les informations de Laura Sciarpelletti

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !