•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passagers sans masque: 2 chauffeurs d’autobus d'Halifax Transit refusent de travailler

Un autobus à un arrêt dans une rue d'Halifax. quatre personnes sont sur le point d'embarquer à bord.

Les masques sont obligatoires dans tous les transports publics depuis juillet, mais la règle n’est pas renforcée.

Photo :  CBC / Robert Short

Radio-Canada

Deux chauffeurs de la société de transport urbain Halifax Transit ont refusé de travailler la semaine dernière après que plusieurs passagers sont entrés dans leurs autobus sans porter le masque. Les deux chauffeurs demandent l'aide de leur syndicat pour que la province renforce l'application des règles entourant le port du masque obligatoire en Nouvelle-Écosse.

En vertu de la loi sur la santé et la sécurité au travail, les employés ont le droit de refuser de travailler s’ils ne se sentent pas en sécurité.

Les masques sont devenus obligatoires dans tous les autobus et traversiers en juillet, mais aucune sanction n’est prévue en cas de non-respect.

Les conducteurs, ainsi que nos membres, sont stressés. Ils sont au front depuis plus de 10 mois. Je pense que personne ne pensait que [la pandémie] allait durer aussi longtemps.

Ken Wilson, président du chapitre local 508 du syndicat Amalgamated Transit Union.

Selon le président du chapitre 508 du syndicat Amalgamated Transit Union, Ken Wilson, environ 90 % des passagers portent des masques.

Mais ce sont les autres qui inquiètent les conducteurs, spécialement en raison de la recrudescence de cas positifs de COVID-19 dans la région.

Statu quo pour le moment

Le porte-parole d’Halifax Transit, Erin DiCarlo, affirme que l’obligation de porter un masque incombe à l’individu et qu’il n’est pas prévu de modifier le protocole actuel de la société de transport urbain.

Halifax Transit continuera à adhérer aux directives de la Santé publique en ce qui concerne l’éducation et le renforcement de l’utilisation des masques, déclare-t-il dans une note envoyée par courriel lundi à CBC.

Une femme portant le masque dans un autobus regarde son cellulaire.

Le masque dans le réseau de transport en commun d'Halifax Transit est obligatoire depuis le 24 juillet.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Il ajoute que les employés peuvent rappeler aux passagers leur obligation de porter le masque, mais indique que les passagers qui ne le portent pas ne se verront pas refuser l’entrée, car certains passagers peuvent avoir des raisons médicales qui les empêchent de les porter.

Il y a très peu de raisons médicales valables de ne pas porter de masque, a toutefois dit en juillet dernier le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse Dr Robert Strang, lorsque les masques ont été rendus obligatoires dans la province.

Ken Wilson, pour sa part, croit qu’il est temps pour la municipalité de commencer à renforcer le port du masque dans les transports publics, afin de protéger les conducteurs et les passagers.

Avec les informations de Cassidy Chisholm de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !