•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Calgary sera plus sévère avec les contrevenants

Un portrait de Tom Sampson, chef de l’Agence de gestion des urgences de Calgary.

Tom Sampson, chef de l’Agence de gestion des urgences de Calgary (CEMA), estime que les Albertains ont eu suffisamment de temps pour s'habituer aux règles à respecter.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

La Ville de Calgary a décidé sévir contre ceux qui ne respectent pas les mesures de santé publique et les récalcitrants recevront désormais des contraventions.

Tom Sampson, le chef de l'agence responsable des mesures d'urgence de Calgary, dit que les règles ont été instaurées depuis suffisamment longtemps pour passer de la sensibilisation à la sanction.

Cela fait huit mois que nous éduquons les Albertains sur les bénéfices du port du masque et de la distanciation sociale, souligne-t-il. Étant donné l’augmentation alarmante des chiffres, nous devons désormais être plus sévères.

Lundi, l’Alberta a raporté 1733 nouveaux cas de COVID-19. Il y a actuellement 16 454 cas actifs dans la province, dont 6141 dans la zone de Calgary.

Le chef du service des règlements de la Ville de Calgary, Ryan Pleckaitis, précise que seul un quart de ces agents de la paix ont l'autorité de donner des amendes. Mais il dit que la municipalité travaille avec la province pour augmenter ce nombre.

Le surintendant de la police de Calgary, Ryan Ayliffe, avance que les agents remettront des amendes à ceux qui ne respectent manifestement pas les mesures de santé publique. Il dit lui aussi que la phase éducative est finie étant donné l'augmentation du nombre de cas de CIVD-19.

Il ajoute que les amendes ne sont pas toujours données sur le moment : par exemple, durant une manifestation ou lors d'événements où les émotions sont fortes, souvent, les amendes sont données dans les heures ou les jours qui suivent l'infraction, basées sur les preuves obtenues sur le moment.

Vendredi, en dépit des restrictions sanitaires en vigueur, un grand nombre de personnes s’est rendu au centre commercial Chinook de Calgary pour profiter des soldes et des bagarres ont éclaté.

Samedi, plus de 200 personnes ont manifesté dans les rues de Calgary contre le port obligatoire du masque et les autres mesures sanitaires.

Le surintendant Ayliffe a souligné que lundi quelques contraventions avaient été distribuées à la suite des manifestations du week-end, mais il n’avait pas le chiffre exact. Les organisateurs de la manifestation notamment en ont reçu, selon lui.

Les nouvelles règles de la province permettent au service de police de Calgary d’imposer des amendes de 1000 $ à ceux qui contreviennent aux mesures sanitaires en place pour freiner la pandémie de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !