•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Océanic et le Drakkar ont bon espoir d'être de retour en janvier

Un gardien de hockey devant son but.

L'Océanic et le Drakkar prennent un temps d'arrêt pour les Fêtes, tout comme les autres équipes de la LHJMQ (archives).

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), a annoncé lundi soir qu'elle prend une pause du 1er décembre au 3 janvier. Des deux côtés du fleuve, les joueurs vont en profiter pour s'entraîner et être fin prêts pour un éventuel retour au jeu vers la fin du mois de janvier.

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a précisé mardi matin les différents scénarios qui sont étudiés actuellement par la ligue pour un retour au jeu en janvier.

Si la situation sanitaire le permet, les équipes de la LHJMQ pourraient reprendre les matchs autour du 20 janvier 2021. Si les équipes ne peuvent pas voyager, la ligue pourrait également créer des bulles pour permettre la tenue de parties dans un environnement sécuritaire.

Dans une entrevue accordée en soirée lundi, le copropriétaire de l'Océanic de Rimouski, Alexandre Tanguay, estime que cette pause permettra aux joueurs de se mettre en quarantaine pour pouvoir passer les Fêtes dans leurs familles.

Avec la quarantaine qui est exigée souvent par la santé publique lors d'un retour dans leurs milieux respectifs, on peut s'attendre à ce que le retour au jeu ne se fasse pas avant quelques jours lorsque le joueur reviendra après le temps des Fêtes, c'est-à-dire le 3 janvier. Donc, on peut s'attendre à ce que des matchs soient diffusés avant la fin janvier, soutient-il à ce sujet.

Le copropriétaire de l'Océanic affirme aussi que la LHJMQ ne pourra pas offrir un calendrier d'une soixantaine de parties par équipe cette année.

L'important pour nous, c'est de permettre à nos jeunes de continuer à jouer au hockey, de se développer dans un environnement sécuritaire, précise-t-il.

D'ici là, les jeunes patineurs pourront terminer leur session d'études et poursuivre leurs entraînements.

Pierre Rioux, le directeur général du Drakkar, affirme que son équipe sera aussi prête lorsque les provinces et la Ligue autoriseront la reprise des parties.

La décision se prend avec les propriétaires, à partir de là nous, on s’ajuste. C’est ce qu’on fait depuis le début de la saison. Différents scénarios sont proposés et les équipes s’ajustent. L’important, c’est que les jeunes continuent de jouer, c’est important pour leur développement.

Un match opposant l'Océanic de Rimouski au Drakkar de Baie-Comeau.

L'Océanic de Rimouski a affronté le Drakkar de Baie-Comeau à plusieurs reprises au cours des dernières semaines en raison de la situation sanitaire qui prévaut au Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Période de transactions des Fêtes

Par ailleurs, la LHJMQ n'a pas encore pris de décision quant à la tenue de la période de transaction qui s'effectue normalement durant les Fêtes.

On peut s'attendre à ce que ce soit une période de transactions hors de l'ordinaire.

Alexandre Tanguay, copropriétaire de l'Océanic

Alexandre Tanguay estime que la Ligue se penchera sur cette question au cours des prochaines semaines.

Avec les informations de René Levesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !