•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’effet Amazon se fait sentir dans les poubelles de Winnipeg

Des bennes de recyclage.

Les bennes dans cette station de transfert de Winnipeg débordent de carton.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Radio-Canada

Pandémie de COVID-19 oblige, le volume de déchets solides est en forte hausse dans le centre de tri et le dépotoir de la capitale manitobaine sous l'effet de l'achat en ligne.

Le centre de tri GFL Environmental procédait au tri de 4000 tonnes de déchets par mois après avoir ouvert l’an dernier. Ce volume a augmenté ces derniers mois.

Le superviseur de la Ville en matière de détournement des déchets, Mark Kinsley, explique que les chiffres montrent qu’il y a eu une première augmentation au printemps, lors du premier confinement, et à l’automne.

Cela est totalement en lien avec le fait que les gens restent à la maison. Ils produisent plus de déchets chez eux contrairement à quand ils sont dehors où ils laissent leurs ordures là où ils peuvent, explique M. Kinsley

Selon lui, avec les restrictions sanitaires les gens commandent plus en ligne.

L’effet Amazon est un terme utilisé dans l’industrie pour définir le fait de voir plus de carton dans des programmes de tri des déchets.

Mark Kinsley, superviseur de Winnipeg en matière de détournement des déchets

Pour l’instant, M. Kinsley ignore la part de l’augmentation de déchets liés à la pandémie.

Selon Mark Kinsley, la bonne nouvelle est que le système de ramassage et l’usine de traitement peuvent tenir la cadence de ces augmentations.

Faire la balance

Pour l’heure, difficile de déterminer les coûts pour la Ville de cette augmentation de déchets.

La Ville de Winnipeg paie en fonction de l’augmentation des matériaux recyclés dans le parc industriel de Saint-Boniface, mais elle perçoit aussi 100 % des ventes des déchets recyclés.

Cela va dans les deux sens. Le recyclage est basé sur le volume : plus il y en a, plus c’est coûteux, mais de l’autre côté, plus c’est recyclé, plus il y a de revenus, analyse M. Kinsley.

Ce dernier encourage les Winnipégois à faire le tri. Les résidents qui ont une benne de recyclage pleine avant le ramassage des ordures peuvent se rendre dans un des dépôts de la Ville , ou attendre le prochain ramassage.

Mark Kinsley demande aussi aux Winnipégois de rincer brièvement leurs déchets sales et de faire attention à ce qu’ils mettent dans les bacs bleus en suivant les directives de la Ville.

Avec les informations de CBC

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !