•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections générales de l'ACF : Moose Jaw et Regina ont fait leurs choix

Bannière de l'Assemblée communautaire fransaskoise avec son logo et son site web.

Les élections générales de l'ACF devaient initialement se dérouler le 4 novembre, mais elles ont été repoussées au 30 novembre (archives).

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Les électeurs de Moose Jaw ont choisi Paulette Doucette pour être leur députée communautaire de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). À Regina, Annie Audet et Christiane Soucy deviennent les deux députées communautaires qui représenteront la région de la capitale provinciale.

Tableaux des résultats

Regina :

Annie Audet : 148 voix

Christiane Soucy : 113 voix

François-Régis Kabahizi : 106 voix

Moose Jaw :

Paulette Doucette : 38 voix

Paulin Appapila : 24 voix


Source : Courriel de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF)

Annie Audet en bref :

Pour Annie Audet, son désir de s’impliquer et de contribuer à la communauté l’a poussé à se présenter comme candidate à Regina.

J’ai toujours aimé contribuer positivement à ma communauté, partager mon expérience et recevoir celles des autres, a-t-elle expliqué en entrevue le 25 novembre dernier.

Elle estime que l’intimidation, le harcèlement et l’acharnement figurent parmi les enjeux criants auxquels fait face la communauté fransaskoise de Regina. J’ai moi-même déposé une plainte de harcèlement et d’intimidation contre un membre de la communauté, a-t-elle souligné mercredi dernier au micro d’Elsie Miclisse à Point du jour.

Annie Audet a affirmé toutefois qu’il y a de nombreux enjeux et que, selon elle, tous les dossiers sont plus importants les uns que les autres.

Je pourrais vous donner toute une grande plateforme électorale, a renchéri Mme Audet, mais en fin de compte, on comprend que c’est l’Assemblée des députés [communautaires] qui décide des grandes priorités.

Il est certain que je vais être tentée d'influencer positivement celles-ci, selon les attentes puis les souhaits des membres de la communauté.

Annie Audet, nouvelle députée communautaire de Regina

Christiane Soucy en bref :

  • En juin 2020, elle a été nommée secrétaire de l’ACFR;

  • A été directrice communautaire de l’ACFR;

  • A siégé sur les conseils d’administration de l’Association des parents fransaskois, la Fédération provinciale des Fransaskoises, le Conseil culturel fransaskois, l’ACFR, et un conseil d’école.

En entrevue avec Elsie Miclisse à Point du jour mercredi dernier, Christiane Soucy a entamé en soulignant qu’elle aime relever des défis, en plus d’avoir vraiment à cœur le développement de notre communauté ici à Regina puis en province aussi.

J’ai le goût de me réimpliquer dans la communauté, a-t-elle ajouté. Pendant ses 13 premières années en Saskatchewan, Christiane Soucy s’est impliquée au sein de nombreux organismes.

J’ai vraiment à cœur le travail d’équipe, le développement, la transparence, et puis toute la fierté et la diversité de notre communauté.

Christiane Soucy, nouvelle députée communautaire de Regina

Questionnée à savoir quel est le plus grand besoin dans la communauté fransaskoise de Regina selon elle, Christiane Soucy a répondu : je pense que vraiment le plus gros besoin en ce moment c’est d’ouvrir le dialogue. 

Je pense qu’il faut aussi travailler sur la rétention des francophones. Puis, on a besoin de se réinventer aussi un peu avec toutes les sources de médias, sur internet aussi avec Facebook et j’en passe.

Paulette Doucette en bref :

Après avoir remplacé Hélène Chénard à titre de députée communautaire, Paulette Doucette a affirmé son expérience passée à ce poste l’a entre autres incité à poser sa candidature cette année.

J’ai vu comment ça fonctionne et je pense que j’ai les atouts nécessaires pour faire avancer l’organisme, a-t-elle expliqué en entrevue à l’émission Point du jour, le 18 novembre dernier.

D’origine acadienne, Paulette Doucette voit la communauté fransaskoise de Moose Jaw croître depuis 2001. Elle estime toutefois qu’il y a encore du pain sur la planche pour faire en sorte que la communauté fransaskoise de Moose Jaw continue à se développer.

Selon elle, trois principaux enjeux sont à surmonter au sein de sa communauté, dont le manque d’emplois en français ou bilingues. Mme Doucette affirme qu’il doit y avoir plus de ressources pour mieux accueillir et guider les nouveaux arrivants.

Elle aimerait également que les nouveaux arrivants puissent obtenir un meilleur accès à des soins de santé en français, et que les aînés fransaskois puissent avoir accès à des soins de meilleure qualité.

Ailleurs dans la province, 11 députés communautaires ont été élus sans opposition.

Dans le cas de Saskatoon, l’un des deux sièges est toujours vacant, exigeant donc, la tenue d’une élection partielle ou d’une nomination dans le district de Saskatoon à une date qui reste à être déterminée, a indiqué l’ACF par voie de communiqué lundi soir.

Les candidats élus sans opposition :


PONTEIX (DISTRICT N° 1) :

  • Khaider Hammami

GRAVELBOURG / WILLOW BUNCH (DISTRICT N° 2) :

  • Denis Chevrier

BELLEGARDE (DISTRICT N° 3) :

  • Lisette Préfontaine

LA TRINITÉ (DISTRICT N° 4) :

  • Paul Hounjet

SASKATOON (DISTRICT N° 6) :

  • Monique Ramage

  • (Siège vacant)

BATTLEFORD (DISTRICT N° 7) :

  • Adama Sangaré

PRINCE ALBERT (DISTRICT N° 8) :

  • Tom Michaud

  • Gérald Robichaud

BELLEVUE (DISTRICT N° 9) :

  • Rachelle Deault

DEBDEN (DISTRICT N° 10) :

  • Pauline Tétreault

ZENON PARK (DISTRICT N° 11) :

  • Myriam Perrault


Source: Assemblée communautaire fransaskoise (ACF)

Des élections marquées par la pandémie

La pandémie a chamboulé bien des événements cette année et les élections générales de l’ACF n’en font pas exception.

Ces dernières devaient initialement se dérouler le 4 novembre, mais elles ont été repoussées au 30 novembre. L’ACF souhaitait prendre le temps de se préparer à accueillir de façon sécuritaire des électeurs à l’intérieur d’un bureau de scrutin en temps de pandémie.

Les électeurs devaient porter le masque et respecter la distanciation physique à l’intérieur des bureaux de scrutin, autant lundi que samedi, lors du vote par anticipation. À Regina, Elma Bos a affirmé que les électeurs étaient coopératifs.

On a fait encore plus attention aujourd’hui. On a renforcé les mesures, on a accentué la distanciation et on a diminué les points de contact entre nous et les personnes votantes, a-t-elle souligné en entrevue lundi.

Selon Mme Bos, le tout s’est bien déroulé puisque les électeurs sont habitués à ces mesures en raison des élections provinciales et municipales qui ont eu lieu au cours des dernières semaines.

Suivez nos reporters en direct :

Avec les informations de Jean-Baptiste Demouy et Thomas Gagné

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !