•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lévis : des investissements records en infrastructures, malgré la pandémie

Le maire Gilles Lehouillier prend la parole devant les drapeaux du Québec et du Canada.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

La Ville de Lévis n’a pas laissé la pandémie ralentir ses projets d’infrastructures des prochaines années. Le maire Gilles Lehouillier a présenté lundi un Programme triennal d’immobilisations (PTI) totalisant 431 millions de dollars en investissements, le plus important depuis qu’il est en poste.

Lévis prévoit donc dépenser 30 M $ de plus au cours des trois prochaines années que les 401 M $ planifiés lors du PTI présenté l’an dernier.

Cette hausse des dépenses s’explique par le fait que Lévis a dû appuyer sur l’accélérateur pour rattraper te temps perdu en raison de la crise sanitaire.

La COVID-19 a fait en sorte que des chantiers ont tourné au ralenti, admet le directeur général adjoint du développement durable, Dominic Deslauriers.

Les projets non complétés en 2020 ont donc été ajoutés à 2021. Les investissements se stabilisent ensuite pour les deux années suivantes.

Continuité

Le PTI 2021-2023 est aligné sur la croissance importante que connait Lévis depuis quelques années.

Transport en commun, réfection du réseau d’aqueduc et d’égouts, asphaltage, parcs et espaces verts : les investissements sont non seulement consacrés à la pérennité des infrastructures et la croissance, mais aussi à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens, a affirmé le maire Gilles Lehouillier.

M. Lehouillier attribue la réussite de cet exercice en raison de la capacité record de paiement comptant. La Ville prévoit en effet payer 45,5 M $ en comptant au cours des prochaines années, soit deux fois plus que lorsque le maire est arrivé en poste en 2013.

Cette saine gestion nous donne une marge de manœuvre pour poursuivre le déploiement du volet de la qualité de vie si chère à notre population.

Principaux investissements

  • Projet de transport en commun : 87,9 M $
  • Réfection du réseau d’aqueduc et d’égouts : 66,8 M $
  • Asphaltage et réfection des rues : 46,2 M $
  • Construction du nouveau poste de police : 44,1 M $ sur 53 M $
  • Aménagement de parcs et espaces verts : 37 M $
  • Ajout d’une glace à l’aréna de Lévis : 18,2 M $

Centrale de police

Gilles Lehouillier a d’ailleurs réitéré la volonté de la Ville de respecter le budget de 53 M $ pour le projet de la nouvelle centrale de police.

Le maire a prévenu qu’aucune hausse significative des coûts de construction ne sera acceptée.

Quand on parle de hausse significative, on parle de 5 % à 10 %. En haut de ça, on va avoir un problème, a lancé le maire.

La construction de l’édifice doit s’amorcer comme prévu au printemps pour se compléter d’ici 2024.

Le budget de la Ville de Lévis sera quant à lui présenté le 14 décembre. En plus de faire miroiter un gel de taxes pour les Lévisiens, le maire Lehouillier a laissé entendre que la Ville allait s’attaquer à la dette à compter de 2027.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !