•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un soutien technologique pour les petits restaurants de Winnipeg qui livrent des repas

Devanture du Garage Café qui donne sur une rue.

Le Garage Café fait partie de la liste des restaurants qui offrent la livraison.

Photo : Radio-Canada / TREVOR LYONS

Pour venir en aide aux restaurants de la capitale manitobaine qui font face à une crise économique en raison de la pandémie, un groupe de Winnipégois a lancé un site web pour leur faciliter la livraison de repas.

Le site est appelé Let’s Order Delivery, c’est-à-dire, Commande à livrer, et les amateurs de gastronomie peuvent y retrouver des établissements qui gèrent eux-mêmes la livraison.

Avec la mise en place des nouvelles restrictions pour lutter contre la COVID-19, l'initiatrice du projet, Danielle Northam, a vu de plus en plus de restaurants qui demandaient aux Winnipégois de passer leurs commandes en direct.

Danielle Northam a alors eu l'idée de répertorier ceux qui offraient la livraison à domicile, sans passer par une application de livraison.

J’ai d’abord créé une carte en ligne que j’ai partagée. Puis un développeur m’a proposé de créer un site web à partir de cette liste, explique-t-elle.

Après plusieurs heures de travail, les créateurs lancent Let’s Order Delivery le 23 novembre dernier. Les premiers jours, en plus de ses propres recherches, l’équipe reçoit des adresses de restaurants de la part des clients. Danielle et son équipe effectuent ensuite une vérification des informations.

Depuis lors, ce sont les restaurants qui contactent les responsables du site pour demander à y apparaître.

Avec mon mari, nous travaillons sur le site plusieurs heures chaque soir , décrit Mme Northam.

Bientôt 200 restaurants à la carte

Depuis sa création, le site a déjà reçu 30 000 visiteurs selon la créatrice. Plus de 130 restaurants y sont listés.

Nous avons encore une cinquantaine voire une soixantaine de restaurants à rentrer. Je pense que nous allons arriver à près de 200 restaurants affichés, continue Danielle Northam.

Au menu sur le site : la liste des restaurants qui proposent une livraison à domicile, gratuite ou moyennant des frais, selon leurs quartiers d’origine.

Les utilisateurs peuvent rechercher dans une liste ou sur une carte interactive. Une case spéciale a aussi été créée pour les restaurants qui offrent la livraison à travers la ville de Winnipeg.

Formule gagnante?

La pandémie a fait prendre conscience du coût des applications de livraison pour les restaurants. Aujourd’hui, avec les restrictions les restaurants perdent beaucoup d’argent. Nous voulions juste les aider et leur donner un peu de visibilité…, décrit celle qui a souvent commandé des repas via les plateformes de livraison.

Danielle Notham tient aussi à préciser que l’initiative n’a pas pour objectif de dénigrer les services offerts par Skip the Dishes ou Doordash par exemple.

Les restaurants qui sont sur le site peuvent d’ailleurs très bien utiliser différentes plateformes de livraison. Le but est de leur offrir un peu plus de visibilité et aux Winnipegois, une autre alternative, selon les promoteurs de Let's order delivery.

Comme nous sommes assez occupés par le site avec mon mari, en dehors de nos emplois respectifs, cela nous fait une bonne excuse pour commander et essayer de nouveaux restaurants, expose-t-elle.

Let’s Order Delivery est aujourd’hui géré par une équipe de 5 personnes qui sont toutes bénévoles. D’autres Winnipégois apportent aussi leur aide de manière plus ponctuelle.

Une bonne initiative

C’est une bonne manière pour les gens de soutenir les restaurants locaux, se réjouit le directeur général de l’Association des restaurateurs et des services de nourriture du Manitoba, Shaun Jeffrey. Beaucoup de restaurants n’ont pas de sites ou n’utilisent pas les plateformes de livraison. Cela leur permet aussi de gagner plus d’argent que de passer par un service de livraison.

Selon ses données, la limitation des activités des restaurateurs aux seules commandes à emporter et aux livraisons équivaut à environ 10 % à 20 % des revenus engendrés avant la COVID-19.

Shaun Jeffrey pense que ce site aura aussi toute sa place après la pandémie.

La créatrice de la plateforme Danielle Northam pense la même chose.

Il sera utile après les restrictions, car certains utilisateurs nous disent qu’ils voulaient avoir quelque chose comme ça même avant. Cela aura toujours de la valeur.

L’équipe tente maintenant d'évaluer les retombées financières de la plateforme sur l’activité des restaurants. Elle cherche aussi à savoir s’ils continueront d’offrir des plats à livrer, même après la pandémie. Chose que tous les restaurateurs ne faisaient pas.

Nous aimerions aussi avoir un retour des restaurants, ajoute-t-elle. Avez-vous une augmentation dans les commandes?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !