•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : une journée de tous les records en Alberta

Deena Hinshaw parle devant les drapeaux canadien et albertain de la salle des médias de l'Assemblée législative.

La Dre Deena Hinshaw rappelle qu'il faudra entre 10 et 14 jours pour constater les répercussions des nouvelles restrictions sanitaires en Alberta (archives).

Photo : CBC / Art Raham

Émilie Vast

L’Alberta rapporte 1733 nouveaux cas de COVID-19, soit 2 cas de plus que le précédent record enregistré samedi. Autres records : il y a actuellement 453 personnes hospitalisées, dont 96 aux soins intensifs.

À titre de comparaison, lors de sa conférence de presse, la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, a précisé qu’au plus fort de la saison de grippe, il y avait habituellement une trentaine de personnes en soins intensifs à cause de cette maladie.

Comme tous les Albertains, je suis préoccupée par l’augmentation du nombre de cas rapportés aujourd’hui et au cours du week-end, a-t-elle déclaré. Ces 3 derniers jours, l’Alberta a enregistré plus de 5000 nouveaux cas, avec 1731 cas samedi et 1608 dimanche.

Il y a actuellement 16 454 cas actifs dans la province, dont 7388 dans la zone d’Edmonton et 6141 dans la zone de Calgary.

La Dre Hinshaw a tenu à rappeler qu’il faudra entre 10 et 14 jours pour voir si les nouvelles restrictions mises en place la semaine dernière auront un impact. D’ici là, elle s’attend à une augmentation du nombre de cas et d’hospitalisations. 

Par ailleurs, la médecin a annoncé huit décès supplémentaires. Depuis le début de la pandémie, 541 personnes sont décédées en Alberta des suites de la maladie et 41 182 en ont guéri. 

Des hôpitaux sous pression

Dans une note du 27 novembre et envoyée au personnel de la santé de Calgary, Services de santé Alberta (AHS) annonce qu’en raison de l’augmentation des besoins dus à la pandémie, il va falloir faire attention à l’utilisation d’oxygène à usage médical et éviter d’y avoir recours en cas de traitements non essentiels.

Au cours de la conférence de presse, le Dr David Zygun, directeur médical pour la zone d’Edmonton, a assuré que la province avait assez d’oxygène. Il a ajouté qu’AHS était proactif et ne faisait que rappeler aux professionnels de la santé les bonnes pratiques en temps de pandémie. 

Il ne fait pas de doute que le système hospitalier subit une énorme pression, a tout de même reconnu le Dr Zygun.

Il a expliqué que la province avait en temps normal 173 lits de soins intensifs, mais qu’elle avait prévu d’augmenter leur nombre au cours des prochains jours et des prochaines semaines, afin de pouvoir en disposer de 425.

Nous devons nous assurer d’aplatir la courbe suffisamment rapidement pour ne pas arriver au point où nous n’aurons pas la capacité de soigner tout le monde , a dit la Dre Hinshaw.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !