•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment les provinces se préparent à la vaste opération de vaccination

Ottawa a déjà signé des contrats avec sept fabricants potentiels et estime que 6 millions de doses pourraient être livrées au premier trimestre de 2021.

Une personne portant un masque prépare une dose d'un vaccin.

Jusqu'ici, aucun vaccin contre la COVID-19 n'a encore été homologué par Santé Canada.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Vendredi dernier, le premier ministre Justin Trudeau a confié au major-général Dany Fortin, ancien commandant de l'OTAN, le mandat d'orchestrer toute l'opération de distribution nationale. Certaines provinces ont également commencé à préciser leurs plans pour la phase de vaccination, une opération d'envergure. Voici un aperçu de ce que l'on sait jusqu'à maintenant.

Le major-général Fortin sera responsable de la logistique et des opérations au sein d'un nouveau centre national de coordination créé par l'Agence de la santé publique du Canada, appuyée par les Forces armées canadiennes.

Voici ce qui est prévu du côté des provinces :

Québec

Le gouvernement a promis qu'il serait prêt à commencer le déploiement d'un vaccin dès le 1er janvier. Le premier ministre François Legault a déclaré, jeudi, que les responsables de la santé publique ont déjà déterminé la liste des groupes prioritaires – mais elle n'a pas été dévoilée.

M. Legault a indiqué que son gouvernement s'efforçait aussi de mettre en place l'infrastructure nécessaire pour la vaccination, notamment l'acquisition de réfrigérateurs capables de maintenir des températures extrêmement basses pour l'un des vaccins candidats potentiels les plus prometteurs, actuellement en développement chez Pfizer.

Pour superviser toute l'opération de vaccination, le gouvernement a choisi le sous-ministre adjoint à la Santé, Jérôme Gagnon, et un ancien directeur national de santé publique, le docteur Richard Massé.

Ontario

Le premier ministre Doug Ford fait partie des premiers ministres provinciaux qui demandent à Ottawa plus de clarté sur les délais de livraison, afin d'élaborer une stratégie de vaccination à l'échelle de la province.

M. Ford a nommé un ancien chef d'état-major de la Défense nationale, le général Rick Hillier, pour superviser tout le déploiement. M. Hillier a déclaré vendredi qu'il espérait présenter un plan d'ici la fin de l'année.

Nouvelle-Écosse

Le médecin-hygiéniste en chef de la province a indiqué qu'une fois qu'Ottawa aura partagé plus d'informations sur la distribution, il publiera un plan détaillé de vaccination, notamment la liste des groupes prioritaires.

Le docteur Robert Strang espère que la distribution pourra commencer au début de 2021.

Alberta

La médecin hygiéniste en chef s'attend à recevoir 680 000 doses de vaccin au début de la nouvelle année, mais Ottawa n'a pas confirmé ce chiffre.

La docteure Deena Hinshaw admet qu'un certain nombre d'obstacles et d'inconnues subsistent avant de terminer l'élaboration du programme de vaccination, notamment les essais cliniques et l'homologation par Santé Canada.

Notre objectif, c'est que chaque fois qu'un vaccin sera disponible, nous serons prêts à commencer à vacciner les personnes qui figurent sur notre liste de groupes prioritaires.

Une citation de :Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l'Alberta

Colombie-Britannique

Les responsables de la santé publique ont assuré mercredi qu'une stratégie de vaccination était déjà en cours d'élaboration.

La docteure Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef, a déjà précisé que les travailleurs de première ligne ainsi que le personnel des foyers de soins de longue durée seront probablement vaccinés les premiers.

Elle a prévenu que même si la province a signé des contrats avec des fabricants de vaccins, il peut y avoir des délais parce que les produits sont fabriqués à l'étranger. La province espère obtenir des vaccins d'ici janvier.

Yukon

Le premier ministre Sandy Silver déclarait mercredi à l'Assemblée législative que le territoire était en pourparlers avec divers ordres de gouvernement sur un plan de déploiement de vaccins; l'objectif sera de fournir d'abord les vaccins aux personnes âgées et aux malades.

M. Silver a aussi précisé que les communautés rurales et éloignées devraient obtenir un statut prioritaire dans les régions du Nord, ce qu'il a souligné aux autorités fédérales.

Le premier ministre a déclaré qu'il s'était joint aux autres dirigeants provinciaux et territoriaux pour faire pression afin d'obtenir une stratégie nationale de distribution du vaccin, pour éviter la confusion d'avoir 13 stratégies différentes à travers le pays.

M. Silver a aussi souligné que le vaccin de Pfizer, qui doit être conservé à de très basses températures, pourrait poser des problèmes logistiques dans les communautés éloignées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !