•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rectrice de l'UQAC met fin à son mandat

La nouvelle rectrice de l'Université du Québec à Chicoutimi, Nicole Bouchard

La rectrice de l'Université du Québec à Chicoutimi, Nicole Bouchard, quittera le 30 juin.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Marie-Michèle Bourassa

La rectrice de l’Université du Québec à Chicoutimi, Nicole Bouchard, mettra fin à son mandat le 30 juin prochain, soit un an avant la fin de son contrat.

Nicole Bouchard était en poste depuis juin 2017. Elle avait été nommée pour un mandat de cinq ans.

C’est dans le cadre de la séance extraordinaire du Conseil d’administration de l’établissement lundi après-midi que les membres ont reçu la lettre de démission de Mme Bouchard.

En octobre dernier, une enquête avait été confiée à une firme externe afin d’éclaircir des problèmes de climat de travail dans le programme de physiothérapie, auparavant dirigé par le conjoint de Mme Bouchard, Gilles Michaud.

Le rapport d’enquête présenté au Conseil d’administration fait état de quelques erreurs mineures qui ont été commises en matière de conflit d'intérêts, affirme la rectrice dans sa lettre. On m’a informée que le rapport reconnaît, par ailleurs, que ces situations n’ont causé aucun préjudice ni à l’institution ni à aucun membre de la communauté universitaire.

Elle estime que mettre fin à son contrat est la meilleure chose à faire dans les circonstances. J’en suis venue à la conclusion qu’il serait difficile, voire impossible, de rétablir le lien de confiance de la communauté universitaire à mon endroit à un niveau que j’estime satisfaisant pour mener mon mandat à terme, affirme Nicole Bouchard.

Selon le président du Syndicat des professeures et professeurs de l'UQAC, Gilles Imbeau, une perte de confiance était effectivement ressentie. En fait, c’est quelque chose qui s’est produit avec le temps, explique-t-il. Ça, c’est un petit peu dégradé. Je pense que la façon, peut-être, dont Mme Bouchard répondait à certaines interrogations des professeurs a fait en sorte qu'ils ont senti un éloignement.

Décision surprenante

La vice-présidente du Conseil d’administration de l’UQAC, Josée Ouellet, estime que cette décision est surprenante bien qu’elle s’engage à respecter le choix de la rectrice.

Les membres du Conseil d’administration ne souhaitaient pas voir la rectrice partir, indique Mme Ouellet, par la voie d'un message du conseil d'administration transmis aux médias. Toutefois, dans le contexte où la rectrice désire quitter, nous sommes tout de même satisfaits de pouvoir compter sur elle et la remercions de son engagement à assurer une saine transition des dossiers vers la prochaine personne qui assumera cette importante fonction pour l’UQAC, mais également pour la région .

Nicole Bouchard avait succédé à Martin Gauthier à la suite d'un processus qui avait été retardé. Il avait décidé de quitter après un mandat. Il avait notamment été critiqué pour son style de gestion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !