•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ECHL conclut une entente de 5 ans avec Trois-Rivières

L'extérieur du nouveau Colisée.

Le nouveau Colisée de Trois-Rivières devrait être prêt dans les premiers mois de 2021.

Photo : Radio-Canada

L’entente officielle a été ratifiée lundi par les élus de Trois-Rivières. À compter de l’an prochain, une équipe de la ECHL élira domicile au nouveau Colisée.

Si tout se passe bien, le groupe Deacon Sports and Entertainment Ltd (DSE) et la Ville de Trois-Rivières pourront prolonger cette entente de cinq ans à deux reprises. À moins d’un désastre financier, l’équipe sous la direction de Marc-André Bergeron devrait donc opérer à Trois-Rivières pour les 15 prochaines années.

C’est une autre étape dans le processus pour aller chercher une franchise de la ECHL. Maintenant que c’est signé, on a complété tous les documents, tout est en place pour la ligue. On peut avoir le feu vert de la ligue de l’octroi de la franchise. C’est la prochaine étape; ça devrait arriver dans les prochains jours et les prochaines semaines. On pourra ensuite poursuivre les discussions avec une équipe de la ligue nationale , explique Mark Weightman, président et chef de la direction du groupe DSE.

La ECHL est une ligue professionnelle qui permet aux joueurs de se développer plus longuement et conserver un espoir de graduer dans les calibres plus élevés. La ligue se situe deux niveaux sous la Ligue nationale de hockey. Son directeur général, Marc-André Bergeron, refuse toujours de confirmer l’association éventuelle entre son équipe et le Canadien de Montréal. Dans l’éventualité où une entente serait annoncée, Trois-Rivières accueillerait les joueurs de réserve du Rocket de Laval qui eux, sont occasionnellement appelés en renfort chez le Canadien.

Marc-André Bergeron dit recevoir plusieurs appels pour le recrutement du futur entraîneur. Les gens sont intéressés. C’est une bonne nouvelle pour vous, plus il y a de candidats, plus le candidat sera meilleur, précise le directeur.

L’argent dans les coffres de DSE

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, parle d’une entente gagnant-gagnant . Le circuit comptait la saison dernière 24 équipes aux États-Unis et deux au Canada. Le Beast de Brampton (Ontario) et les Growlers, à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador) étaient jusqu’ici les seules équipes en sol canadien.

Le Colisée va héberger un produit sportif unique au Québec! L’arrivée du hockey professionnel en sol trifluvien va générer d’importantes retombées économiques, de la notoriété pour la Ville et de la fierté pour la population , explique Jean Lamarche.

La ville demeurera gestionnaire du nouveau colisée, mais le groupe DSE aura de nombreux privilèges en tant que principal locataire des lieux. Le bail inclut la location des heures de glace et l’utilisation des loges, mais aussi de nombreuses activités lucratives comme la gestion des concessions alimentaires, les revenus d’affichage publicitaire, ainsi que l’exploitation de la boutique souvenir et de la billetterie. Avec la rétribution du prix des billets, ça pourrait varier entre 435 et 650 mille dollars par année de loyer. La ville est propriétaire, Deacon devient un locataire du lieu , ajoute Jean Lamarche.

Culture Trois-Rivières aura la possibilité d'organiser des spectacles culturels au Colisée, mais le groupe DSE pourra également plancher sur une programmation de spectacles à saveur sportive. Ça peut être d’autres évènements hockey dans un autre contexte, comme un championnat du monde. On pense aussi potentiellement à des galas de boxe , précise Mark Weightman.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !