•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le refuge Chez Doris à Montréal restera ouvert la nuit

Le refuge pour femmes en difficulté va rester ouvert 24 heures sur 24 tous les jours jusqu'au 31 mars.

Marina Boulos-Winton, directrice générale du refuge de jour pour femmes en difficulté Chez Doris, un organisme montréalais.

Marina Boulos-Winton, directrice générale du refuge de jour pour femmes en difficulté Chez Doris, un organisme montréalais.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Face à l’augmentation de la demande en hébergement de nuit pour itinérantes, la maison Chez Doris à Montréal, habituellement un refuge de jour, sera ouverte 24 heures sur 24 tous les jours pour répondre aux besoins des femmes sans-abri.

18 lits et chaises de repos seront désormais mis à la disposition des femmes sans-abri à partir du 1er décembre jusqu’au 31 mars 2021 dans la maison Chez Doris, qui accueille notamment bon nombre d'itinérantes autochtones à Montréal.

Cette année, plus de 635 femmes sans-abri ont été reçues Chez Doris en un peu plus de sept mois, un nombre record.

De plus, le personnel a constaté une nette augmentation des surdoses de drogue et de la violence envers les itinérantes, notamment autochtones, raisons pour lesquelles le refuge a décidé d'ouvrir en tout temps.

À Montréal, les femmes comptent pour plus du tiers de la population itinérante autochtone, population surreprésentée parmi les itinérants.

C’est la société Makivik [qui représente les Inuits du Québec], qui m’a demandé de faire cela. Après discussion avec la Ville, ils ont dit qu’il y avait des besoins, a expliqué la directrice générale du refuge Chez Doris, Marina Boulos-Winton.

La Ville de Montréal a confirmé que l'ajout de places et le projet de halte-chaleur Chez Doris répond à un besoin important de la clientèle.

Le projet a été rendu possible notamment grâce à Makivik et au programme fédéral Vers un chez-soi, géré par le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. Makivik est déjà partenaire du refuge pour offrir un programme spécifique d’aide aux femmes inuit.

Les Inuit représentent plus du dixième des Autochtones en situation d’itinérance dans le dénombrement réalisé en avril.

Tout le monde dit que c’est une bonne chose.

Marina Boulos-Winton, directrice générale du refuge Chez Doris

Pour permettre à ce refuge de jour d’offrir des places de nuit, les tables qui sont sur roulettes et pliantes seront mises sur le côté et seront remplacées la nuit par des lits de camp séparés par des plexiglas.

Déjà, la maison Chez Doris avait augmenté son offre de services, notamment en fermant plus tard depuis quelques mois.

Par conséquent, le nombre d’employés est passé de 24 au début d'avril à 41, et le budget de fonctionnement, de 2,3 millions de dollars à plus de 3,5 millions de dollars.

Un lieu d’hébergement temporaire comportant 22 lits d’urgence de nuit destinés aux femmes devrait voir le jour en décembre 2021. En mars, Chez Doris avait obtenu 1,9 million de dollars de la Ville de Montréal pour transformer une maison existante en ce futur refuge de nuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !