•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

85 décès liés à la COVID-19 rapportés en novembre dans la région

Un appareil d'assistance respiratoire.

La première vague de COVID-19 avait fait 26 victimes au printemps.

Photo : iStock

La force de la deuxième vague de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean se vérifie dans le nombre de décès. Avec 85 morts rapportés en novembre dans la région, c’est 1 décès sur 8 au Québec qui s’est produit au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Au printemps, on en comptait 1 sur 200.

Dans la région, il y avait eu 16 décès en octobre et 26 lors de la première vague de coronavirus. C’est donc dire que la deuxième vague a fait 101 morts jusqu’à présent, soit presque quatre fois plus que la première.

En termes de proportion, 67 % des décès en lien avec la COVID-19 pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean sont survenus en novembre, alors que cette proportion atteint à peine 10 % au Québec.

On parle plus particulièrement de personnes âgées, mais on a quand même eu des personnes dans la quarantaine, dans la cinquantaine qui avaient quand même des facteurs qui prédominaient pour que le virus les atteignent. C’est d’une très grande tristesse , a commenté la présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Labbé, en entrevue lundi.

Depuis le 1er novembre, il n’y a eu que deux journées où un aucun décès n’a été rapporté dans la région. Lundi, le bilan était de 116 nouveaux cas et deux décès additionnels.

Selon les données de 2019, le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte pour 3,25 % de la population du Québec.

En majorité dans les CHSLD et les RPA

La majorité des décès sont survenus en CHSLD et en résidences privées pour aînés (RPA) .

En novembre seulement, 32 résidents du CHSLD Jacques-Cartier sont morts, sur un total de 75 patients infectés.

Viennent ensuite les RPA avec 30 décès, tous survenus depuis le 9 novembre. Selon les données quotidiennes publiées par Québec dans l’État de situation des cas confirmés et des décès par RPA, les deux endroits les plus touchés sont le Manoir Champlain, à Chicoutimi, et la Villa des Sables, à Jonquière, avec six décès.

Le bilan risque cependant de continuer à s’alourdir au Manoir Champlain avec 43 nouveaux cas positifs chez les résidents en deux jours, pour un total de 146 résidents atteints. La Villa des Sables a eu un cas additionnel depuis six jours.

À Alma, le Domaine des aînés affiche quatre décès.

Le Manoir Champlain.

Le Manoir Champlain est situé dans l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Le virus frappe très fort. Ce n’est plus seulement en CHSLD. C’est dans nos résidences, c’est dans nos centres hospitaliers. Il y a des gens qui étaient en résidences pour personnes âgées qui se sont retrouvés aussi à l’intérieur de nos services et qui malheureusement sont décédés , a poursuivi Mme Labbé.

En date du 30 novembre, il y avait 429 résidents de RPA avec des résultats positifs au Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont 67 de plus lundi. Huit des 18 RPA considérés en situation critique par Québec sont situés au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pour ce qui est des décès dans les centres hospitaliers, le lieu n’est plus précisé depuis plusieurs semaines par le CIUSSS. En novembre, 13 décès ont été rapportés dans les hôpitaux, six n’ont pas été précisés, deux sont survenus dans une ressource intermédiaire et un à domicile. Normalement, les décès liés aux résidences privées pour aînés se déroulent à l’hôpital après un transfert, mais de façon générale les patients des CHSLD ne sont pas transférés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !