•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école à la maison difficile pour les communautés autochtones de Wood Buffalo

Une femme aidant un enfant à faire ses devoirs.

L'accès à Internet est limité dans beaucoup de communautés autochtones de l'Alberta.

Photo : iStock

Radio-Canada

Des communautés autochtones de Wood Buffalo, en Alberta, s’adaptent aux réalités de l’école à distance, malgré le difficile accès à Internet et le manque de matériel informatique.

Le président de la communauté métisse de Fort McKay, Ron Quintal, est soulagé que trois de ses enfants n’aient plus à se rendre à Fort McMurray pour aller à l’école.

D'après lui, la connexion Internet dans les zones rurales de Wood Buffalo n’est pas très bonne, mais la communauté fournit des ordinateurs portables et une connexion sans-fil aux élèves qui en ont besoin.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer que les familles ont accès à Internet, dit-il.

Fort McMurray a beaucoup plus de cas de COVID-19 que Fort McKay. Selon Ron Quintal, la communauté de Fort McKay n’a recensé que 8 cas depuis le début de la pandémie, comparativement à 700 pour Fort McMurray.

On s’inquiète toujours. On est toujours anxieux.

Ron Quintal, président de la communauté métisse de Fort McKay

La communauté métisse a installé une barrière de sécurité à son entrée et des points de contrôle pour prendre la température des gens. Elle effectue aussi des tests de dépistage du SRAS-CoV-2, responsable de la COVID-19 dans son centre médical.

Quand il s’agit de nos enfants, la protection est primordiale [...] Nous allons prendre toutes les précautions nécessaires, affirme Ron Quintal.

Plus d’élèves à la maison

Avec les nouvelles restrictions du gouvernement albertain, 90 élèves supplémentaires du conseil scolaire Northland commenceront l’école à la maison.

Au total, environ 630 élèves des régions rurales de la municipalité régionale de Wood Buffalo auront des cours à distance, tandis que 1291 continueront d’aller en classe.

Selon la directrice du conseil scolaire Northland, Nancy Spencer-Poitras, près de 40 % des élèves des zones rurales de la région n’ont pas accès au web. Les autres n’ont pas de connexion fiable.

Les enseignants ont donc dû faire preuve de créativité pour envoyer le matériel nécessaire aux familles. Certains d’entre eux se servent de clés USB pour envoyer leurs devoirs aux élèves.

Mme Spencer-Poitras ajoute que les enseignants du conseil scolaire ont été formés au printemps dernier afin de parfaire leurs connaissances en informatique : Notre travail est de nous assurer que le programme scolaire continue pour tous les élèves en tout temps.

Elle précise que le manque d’enseignants suppléants met beaucoup de pression sur le corps professoral.

Attraper la COVID-19 à l'école

Janet Richards vit dans le hameau de Conklin, dans la municipalité régionale de Wood Buffalo. La jeune mère célibataire a décidé d’envoyer son fils, Levi, à l’école à la rentrée pour qu’il puisse être avec d'autres enfants.

Il n’y a pas grand-chose à faire ici pour lui, dit-elle.

Le garçon de 7 ans y a cependant contracté la COVID-19 à la mi-novembre. Depuis, sa mère et lui sont malades.

Selon Janet Richards, la majorité des élèves de l'école de son fils sont retournés chez eux depuis l'apparition de cas de la maladie dans l'établissement. L’enseignante de Levi, dit-elle, a envoyé les devoirs de son fils à la maison et a appelé pour prendre de leurs nouvelles.

Elle espère renvoyer son garçon sur les bancs d’école dès qu'il sera rétabli.

Avec les informations de Jamie Malbeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !