•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 à l'urgence du CHAUR de Trois-Rivières

L'extérieur de l'urgence du Centre hospitaliser affilié universitaire régional de Trois-RIvières.

L'urgence du Centre hospitaliser affilié universitaire régional de Trois-RIvières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Pascale Langlois

Depuis le 27 novembre, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec rapporte que cinq usagers et quatre employés de l’urgence du Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières ont été infectés par la COVID-19. Les usagers contaminés ont été admis dans quatre unités différentes de l’hôpital. Ils sont maintenant en isolement.

Avoir une éclosion à l'urgence, c'est ce qu’il y a de pire, affirme la Dre Lise-Andrée Galarneau, microbiologiste-infectiologue et officière en prévention et contrôle des infections au CIUSSS MCQ. Cette éclosion entraîne l’isolement de 20 patients supplémentaires qui ont été en contact avec le personnel infecté. 83 autres usagers sont sous surveillance puisqu’ils ont fréquenté l’urgence, mais n’ont pas été en contact avec les employés ayant contracté la COVID-19.

L’éclosion à l’urgence serait en partie à l’origine de celle à l’unité de chirurgie où sept usagers ont été infectés à cause de l’admission de patients provenant de l’urgence. Il y a eu de la contamination probablement via un travailleur de la santé, explique la microbiologiste-infectiologue.

L’urgence du CHAUR demeure ouverte et la Dre Galarneau invite la population à s’y rendre en cas de besoin. Elle demande aux usagers d’utiliser l’outil d’aide décisionnel avant de se rendre à l’urgence. Dre Lise-Andrée Galarneau souligne que d’autres professionnels de la santé peuvent répondre aux besoins.

Trois autres unités ont des éclosions au CHAUR soit les unités de gastroentérologie, médecine générale et l’unité COVID. Notre intervention est très précoce. Quand on intervient, on n’arrive pas dans des situations où on est en perte de contrôle, assure la Dre Galarneau.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !