•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arts martiaux mixtes : Christien Savoie philosophe dans la défaite

Christien Savoie dans l'octogone les bras en croix

Christien Savoie a une fiche de huit victoires et une défaite en Arts martiaux mixtes professionnels.

Photo : Courtoisie Christien Savoie

Mathieu Massé

Après neuf années sur le circuit professionnel de MMA, l'Acadien Christien Savoie a vu sa fiche parfaite de huit victoires ternie par sa première défaite en carrière le 11 novembre dernier.

C’est terrible, terrible, raconte-t-il, j’avais jamais perdu un combat dans ma vie. C’était vraiment humbling comme on dit. Sa fiche parfaite s’est évaporée alors qu’il se battait pour le titre de CFFC contre Bassil Hafez à Philadelphie.

Christien Savoie explique que son adversaire était lui-même originaire de Philadelphie et qu’il avait l’avantage du terrain et de la foule (aussi petite soit-elle, en raison de la pandémie).

Moi, j’avais juste un ami qui était venu de Milwaukee et mon père qui était venu avec moi. En raison des contraintes d’isolement en raison de la pandémie de COVID-19, ses entraîneurs de Saint-Jean n’ont pas pu faire le voyage avec lui.

C’était la première fois que j’avais mon père dans mon coin. J’ai dit à tout le monde que ce qui était le plus décevant était que j’ai pas pu donner la ceinture à mon père. Mais c’est un souvenir dont on va se rappeler longtemps.

Christien Savoie
Christien Savoir et son père avec la bannière de Christien «Tiger» Savoie.

Christien Savoir et son père avec la bannière de Christien «Tiger» Savoie.

Photo : Courtoisie Christien Savoie

Perte de poids difficile

Le combat de Christien Savoie contre Bassil Hafez avait lieu dans la catégorie des poids mi-moyens, à 170 livres. Juste pour vous donner un exemple, mon poids normal est à 195, 200 livres et là on a un Christien content. Je mange normalement, je triche un peu des fois, mais en gros je suis bien, illustre-t-il.

À Philadelphie, il est arrivé à la pesée officielle la veille du combat à 170 livres et à peine 24 heures plus tard, au moment d’entrer dans l’octogone, il en pesait au moins 190. Selon lui, cette variation de poids est normale, mais peut être extrêmement difficile pour le combattant. Je cherche pas d’excuse. Bassil m’a battu fair and square, mais la perte de poids m’a vraiment nuit.

Pour cette raison, il affirme qu’il veut prendre le temps de stabiliser son poids et que ses prochains combats allaient probablement se faire chez les poids moyens, autour de 190 livres.

Y a rien que je voudrais plus que de me battre tout de suite, maintenant! Contre lui [Bassil Hafez]! Mais je veux être intelligent avec ma carrière.

Christien Savoie

La plus grosse partie de mes combats professionnels, je les ai faits chez les poids moyens et j’étais chez les mi-moyens seulement depuis quelques combats, rappelle-t-il. Il croit qu’en revenant à une catégorie plus proche de son poids régulier, il aura une meilleure qualité de vie.

Il résume ainsi la situation : à 28 ans, il continue de prendre de la masse musculaire et à grossir. Perdre pas loin de 30  livres, ça va pas devenir plus facile avec le temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !