•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Sept-Rivières

Une infirmière tient un écouvillon.

Ce sont 17 cas de COVID-19 qui sont présentement actifs sur la Côte-Nord (archives).

Photo : AFP / Philippe Lopez

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord enregistre quatre nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Sept-Rivières lors de son dernier bilan quotidien de la pandémie.

Alors que le bilan de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) annonçait cinq nouveaux cas pour la Côte-Nord, le CISSS précise que ce cinquième résultat positif attribué à la Basse-Côte-Nord n’est en fait qu’une erreur de code postal.

Bien que ce cas soit aujourd'hui présenté dans les chiffres officiels de la région, il sera retiré, a précisé par courriel le porte-parole du CISSS, Pascal Paradis.

Cas par MRC :

  • Basse-Côte-Nord : 2 cas (+1)*
  • Sept-Rivières : 128 cas (+4)
  • Caniapiscau : 6 cas
  • Haute-Côte-Nord : 6 cas
  • Manicouagan : 55 cas
  • Minganie : 13 cas

* Un cas d’une autre région est attribué par erreur à la Basse-Côte-Nord en raison d’une erreur de code postal.

Avec ces quatre nouveaux cas, 209 personnes ont été infectées par le virus depuis le début de la pandémie dans la région.

Une hospitalisation est toujours en cours et 191 Nord-Côtiers sont considérés comme guéris de la COVID-19.

Le CISSS indique que moins de cinq personnes atteintes du virus et provenant d’une autre région sont présentement sur le territoire nord-côtier.

Éclosion en CHSLD

Une éclosion au CHSLD Gustave-Gauvreau à Sept-Îles a été annoncée par le CISSS dimanche soir, la première dans un milieu de vie pour aînés sur la Côte-Nord.

Selon le dernier bilan de la santé publique, moins de cinq travailleurs ont été déclarés positifs alors qu'aucun résident n'a été touché par l'éclosion.

Le CISSS affirme avoir déployé de nombreuses mesures pour assurer la sécurité des résidents. Les visites sont restreintes, la désinfection est accrue et il n’y a pas de déplacement de travailleurs entre les différentes unités.

L’ensemble des résidents et des travailleurs devront également être testés deux fois par semaine.

Tous les résidents vont être dépistés, tous les employés également sont dépistés. On va poursuivre ces dépistages-là deux fois par semaine jusqu’à au moins 14 jours sans nouveaux cas. Vraiment, ça va nous permettre de contrôler très rapidement l’éclosion. Tout le CISSS est mobilisé pour protéger les usagers, explique le médecin-conseil en santé publique au CISSS de la Côte-Nord, Richard Fachehoun.

À l'échelle provinciale, le Québec enregistre un bilan de 1333 nouveaux cas et de 23 décès supplémentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !