•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver 2030 : les Autochtones devront mener un éventuel comité, dit le maire

Des danseurs autochtones s'exécutent.

Les Premières Nations étaient à l'honneur lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Radio-Canada

Un éventuel comité de candidature olympique devra être dirigé par des membres des nations Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh, dont les territoires traditionnels touchent Vancouver, soutient le maire Kennedy Stewart.

Cette condition a été annoncée lors d'un discours prononcé devant la Chambre de commerce du Grand Vancouver, indique le journal Vancouver Sun.

J'en ai parlé aux Premières Nations et il y a de l’intérêt, a alors affirmé le maire, qui n'a pas encore répondu aux demandes d'entrevue.

Au début du mois de novembre, le conseil municipal de Vancouver a examiné une proposition pour pousser la Ville à se porter candidate dans le but d’accueillir les Jeux olympiques d’hiver une seconde fois en 2030.

Le conseil a toutefois reporté sa décision à mars 2021.

Kennedy Stewart dans la cour de l'hôtel de ville de Vancouver.

Kennedy Stewart préfère pour l'instant que le conseil municipal se concentre sur la gestion de la pandémie. La décision sur la mise en candidature de Vancouver aux Jeux Olympiques de 2030 est reportée à mars 2021.

Photo : Maggie MacPherson / CBC

Peser les pour et les contre

Un conseiller de la nation Squamish, Khelsilem, n'a pas connaissance de discussions officielles sur une possible candidature de Vancouver.

Nous n'avons eu aucune discussion formelle à ce sujet, nous n'avons pris aucune décision quant à savoir si nous voulons ou non [des Jeux en 2030], dit-il.

Avant qu'une telle décision ne soit prise, les avantages et les inconvénients doivent être pesés, soutient Khelsilem.

Les représentants des Musqueam et Tsleil-Waututh n'ont pas répondu aux demandes d'entrevue.

La vasque olympique allumée et des gens autour d'elle.

Une éventuelle candidature serait impossible sans la participation autochtone, croit son instigateur, John Furlong.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms / CBC

« Impossible » sans l'appui des Autochtones

John Furlong, qui était à la tête du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, est l'instigateur de la participation de Vancouver comme hôte des Jeux de 2030.

Une éventuelle candidature serait impossible sans la participation des Autochtones, admet-il.

Je ne vois aucun scénario dans lequel les Premières Nations ne sont pas impliquées. Ils ont changé la donne en 2010.

John Furlong, instigateur de la candidature des Jeux de Vancouver 2030

Le chef autochtone Gibby Jacob a participé au processus de candidature pour les Jeux olympiques de 2010 et a également siégé dans son comité d'organisation.

Les Jeux d'hiver de 2010 ont sensibilisé la population aux enjeux autochtones du Canada, croit-il. Nous étions jusqu'alors invisibles sur nos propres territoires.

Avec les informations de Jim Morris

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !