•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La firme montréalaise Element AI vendue à l'américaine ServiceNow

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Deux personnes devant une affiche d'Element AI

Element AI, l’étoile montante dans le domaine de l’intelligence artificielle sur la scène internationale

Photo : Radio-Canada

L’entreprise montréalaise Element AI, considérée comme un des fers de lance dans le domaine de l’intelligence artificielle, sera achetée par la compagnie technologique américaine ServiceNow pour une somme non révélée.

Fondée en octobre 2016 par un groupe de scientifiques et d’experts montréalais, dont le Dr Yoshua Bengio, figure de proue de l’industrie québécoise de l’intelligence artificielle, Element AI se spécialise dans l’application de l’intelligence artificielle dans le domaine des langues, de l’écriture, du clavardage, des images et des recherches.

Très avancée dans le domaine de l’intelligence artificielle, Element AI a attiré l’attention de l’industrie informatique et technologique dès sa création en raison du potentiel immense que représentent les technologies qu’elle développe.

Mais malgré un avenir rempli de promesses, Element AI ne générait que peu ou pas de bénéfices depuis sa création en raison notamment d'un manque de ressources pour assurer sa commercialisation.

Dans un communiqué publié lundi matin, l’entreprise de la Silicon Valley ServiceNow a annoncé qu'elle avait conclu une entente en vue de l’acquisition d’Element AI dans le but d’accélérer l’intégration de l’intelligence artificielle à sa plateforme Now. Le montant de la transaction n'a pas été révélé.

200 employés de plus à Montréal

L'entreprise américaine compte également maintenir l'ensemble des activités d'Element AI à Montréal en plus d'y déménager 200 de ses propres employés, a confirmé à Radio-Canada Marcus LeCuyer, directeur général pour le Canada chez ServiceNow.

La firme prévoit aussi investir au Canada, où elle compte créer un nouveau carrefour de l'IA dans le but de développer des recherches sur l'intelligence artificielle destinées à sa plateforme Now.

Photo portrait.

Yoshua Bengio est considéré comme étant l'une des sommités mondiales en matière d'intelligence artificielle.

Photo : Radio-Canada

Le Dr Yoshua Bengio, cofondateur d’Element AI, agira pour sa part à titre de conseiller technique pour ServiceNow.

Lauréat du prestigieux prix A.M.Turing de l’Association for Computing Machinery en 2018 pour sa contribution révolutionnaire à l'intelligence artificielle, Yoshua Bengio est actuellement professeur à l'Université de Montréal et directeur scientifique de l’Institut québécois d'intelligence artificielle (MILA).

Yoshua Bengio est considéré comme l'une des sommités mondiales dans le domaine de l'intelligence artificielle.

Une bonne nouvelle, selon la Caisse de dépôt

Bien que le fait de voir passer une étoile montante de la technologie québécoise à des intérêts étrangers peut faire sourciller, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), qui détient une participation évaluée entre 30 et 50 millions de dollars dans Element AI, estime qu'il s'agit plutôt d'une bonne nouvelle pour le pôle technologique de Montréal en intelligence artificielle.

On a agi dans l'intérêt de nos déposants. On a accompagné Element AI de façon intensive ces dernières années, a expliqué Maxime Chagnon, porte-parole de la CDPQ au micro de Radio-Canada.

La seule issue [pour Element AI] était de trouver un partenaire stratégique qui allait lui permettre de poursuivre ses activités. Ça va renforcer Element AI dans sa croissance, a poursuivi M. Chagnon, qui assure qu'il y a eu un rendement pour les actionnaires dans cette transaction.

Rappelons qu'Element AI a récolté par le passé près de 340 millions de dollars lors de deux rondes de financement (en 2017 et 2019) à laquelle ont contribué la CDPQ, le gouvernement du Québec, BDC Capital, RealVentures et McKinsey & Company, pour n'en nommer que quelques-uns.

Quant à ServiceNow, une entreprise évaluée à plus de 100 milliards de dollars américains sur les marchés boursiers, elle a généré pour sa part des revenus de 3,5 milliards de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !