•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

19 cas de COVID détectés dans une école de Toronto après un dépistage massif

Façade extérieure de l'École Thorncliffe Park.

Les élèves et le personnel de l'École Thorncliffe Park ont subi un test de dépistage dans le cadre d'un projet pilote.

Photo : CBC

Radio-Canada

La santé publique à Toronto confirme 19 cas de coronavirus dans une école élémentaire (18 élèves et 1 employé) après avoir procédé à un dépistage volontaire dans l'établissement, même chez ceux qui n'avaient pas de symptômes.

L'École Thorncliffe Park demeure ouverte, mais les élèves de 14 classes ont été placés en confinement à la maison et suivent leurs cours en ligne.

C'est environ le tiers des classes de l'école.

Ce dépistage massif constitue un projet pilote réalisé dans le cadre d'un investissement provincial pour accentuer le dépistage dans les écoles des quartiers où le taux d'infection est particulièrement élevé.

Le quartier de Thorncliffe Park a un taux de positivité de 16 %.

Jusqu'à maintenant, le taux de positivité à l'École Thorncliffe Park est de 4 %. Le dépistage se poursuit lundi dans l'établissement, indique le porte-parole du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), Ryan Bird.

C'était préoccupant d'avoir 19 cas d'un coup, mais c'est l'objectif du programme, de détecter les cas même chez les personnes asymptomatiques.

Ryan Bird, porte-parole du TDSB

Il ajoute que l'école demeure ouverte, parce que la santé publique croit que les élèves ont été infectés dans la communauté, pas à l'école.

Le gouvernement minimise la situation

En mêlée de presse lundi matin, la ministre de la Santé n'a pas semblé trop préoccupée par la vaste éclosion à Thorncliffe Park. Ce n'est pas une énorme surprise, puisque la transmission communautaire est élevée dans cette région. Cela dit, cela nous informe que nous devons redoubler d'effort pour assurer la sécurité des enfants, des enseignants et du personnel, a indiqué Christine Elliott.

Le ministre de l'Éducation Stephen Lecce s'attendait aussi à ce genre de résultat dans les quartiers où le taux d'infection est particulièrement élevé. Selon lui, le projet pilote de dépistage asymptomatique doit justement permettre d'identifier des éclosions et de les contenir.

C'est la preuve que le plan en place fonctionne et qu'il permet d'atténuer toute nouvelle propagation. Le projet pilote a été conçu pour cette raison.

Stephen Lecce, ministre de l'Éducation

Or, pour les partis d'opposition à Queen's Park, la situation à Thorncliffe Park confirme que les écoles ne sont pas aussi sécuritaires que le prétend le ministre.

Ce n'est probablement que la pointe de l'iceberg, a indiqué la députée néo-démocrate Sarah Singh, en rappelant du même coup que son parti réclame la réduction de la taille des classes depuis l'été. Du côté des libéraux, le chef Steven Del Duca a déclaré que les résultats de la campagne de dépistage massif allaient assurément créer beaucoup d'anxiété chez les parents.

Selon l'initiative annoncée la semaine dernière par la province, un dépistage accru doit être mené au cours des quatre prochaines semaines dans des écoles des zones chaudes de Toronto, d'Ottawa et des régions de York et de Peel.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !