•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominique Fortier « incrédule » d'avoir gagné le prestigieux prix Renaudot

Dominique Fortier, en studio.

L’auteure Dominique Fortier en studio

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

L'auteure de Cap-Rouge Dominique Fortier est surprise d'avoir remporté lundi le prestigieux prix littéraire Renaudot dans la catégorie essai pour son livre intitulé Les villes de papier.

Son oeuvre, qui amalgame roman, biographie et essai, imagine la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson. C'est que la vie de cette femme, qui a vécu en Nouvelle-Angleterre à une époque troublée par la guerre de Sécession, demeure méconnue à ce jour.

Au micro de l'émission matinale Première heure lundi, l'auteure avait toujours peine à y croire quelques heures après avoir appris la bonne nouvelle.

Je suis assez énervée, incrédule, émerveillée. C'est un ami de Québec qui m'a appris la nouvelle, raconte-t-elle. Ma ligne téléphonique est depuis un peu occupée.

C'est une belle reconnaissance pour la littérature québécoise et ça, ça me fait plaisir. Je pense que c'est la première fois que c'est un écrivain québécois qui gagne.

Dominique Fortier, auteure de Les villes de papier

Une publicité inégalée

Après le prix Goncourt, le Renaudot est le prix littéraire qui a le plus d'influence dans le monde francophone. Dominique Fortier admet qu'aucune publicité n'égale la portée d'un tel prix. Aucune bourse n'accompagne le prix Renaudot, mais il se traduit en moyenne par des ventes de près de 200 000 exemplaires.

En France, il n'y a pas beaucoup de monde qui me connaît, mais tout le monde connaît le prix Renaudot, souligne-t-elle.

Mme Fortier en profite d'ailleurs pour rendre hommage à la poétesse qui est à l'origine de son essai.

Emily Dickinson disait : “pour qui veut voyager loin, il n'y a pas meilleur moyen qu'un livre”. Jamais elle n'aura eu autant raison, car alors qu'on est tous confinés chez nous, les livres, eux, peuvent continuer à voyager, dit-elle avec émotion.

L’écrivaine française Marie-Hélène Lafon a pour sa part remporté le prix dans la catégorie des romans pour Histoire du fils.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !