•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des cas de COVID et taux d’occupation élevé dans les urgences de Québec

Un panneau Urgence rouge devant la façade d'un hôpital

À l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, le taux d'occupation est de 90 % lundi matin.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Certains diront que c’est un bon moment pour se tenir loin des urgences à Québec. Celle de l’hôpital Saint-François-d’Assise est occupée à 112 % lundi soir, et celle de l’Enfant-Jésus à 108 %.

L’urgence de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) est aussi très chargée, avec un taux d’occupation de 100 %, selon les données du répertoire Index Santé.

Sur la Rive-Sud, la situation est aussi complexe, alors que les quatre urgences de la région ont en moyenne un taux d’occupation de 96 %.

Sans être directement liée à la pandémie de COVID-19, la situation peut aussi être alarmante parce que le nombre de nouveaux cas est loin d’être sur la pente descendante dans la Capitale-Nationale.

Du 22 au 28 novembre, la Capitale-Nationale recense 923 nouveaux cas de COVID-19. Il s'agit du bilan hebdomadaire le plus élevé du mois.

Lundi, le bilan fait état de 162 nouveaux cas. La dernière fois que le bilan quotidien était si élevé était le 22 octobre. On avait alors recensé 168 nouveaux cas dans la Capitale-Nationale.

Une femme passe devant une clinique de test COVID-19 à Montréal.

Dans la Capitale-Nationale, deux sites offrent le test de dépistage sans rendez-vous, soit le parc Colbert sur l'avenue Dalton et le Centre de foires à ExpoCité.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

En Chaudière-Appalaches, on cumule 392 nouveaux cas entre le 22 et le 28 novembre.

Seulement 23 nouveaux cas ont été enregistrés lundi. Par contre, ce sont 80 nouveaux qui se trouvaient sur le bilan de dimanche, ainsi que 68 samedi.

De plus, deux nouveaux décès figurent au bilan lundi dans la Capitale-Nationale, pour un total de 436 depuis le début de la pandémie. Ces décès sont survenus au Centre d'hébergement Saint-Bridgid's Home, où la situation est jugée critique par le gouvernement.

En Chaudière-Appalaches, on compte un nouveau décès lundi, pour un total de 133 depuis le mois de mars.

15 nouvelles éclosions

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale n'offrira pas d'entrevue lundi avec le directeur de santé publique, le Dr André Dontigny. Il précise par contre que 15 nouvelles éclosions ont été déclarées sur le territoire, pour un total de 85 éclosions actives.

Le milieux de travail comptent pour 35 % de ces éclosions, et les milieux de vie pour aînés pour 32 %. La situation s'est stabilisé dans les milieux scolaires, avec 21 éclosions actives.

Le nombre d'éclosions n'est toutefois pas aussi alarmant qu'à la fin du mois d'octobre lorsque 161 éclosions actives étaient répertoriées sur le territoire.

Des élèves sont assis en classe à deux mètres de distance entre eux.

Les éclosions en milieux scolaires et de garde représentent 25 % des éclosions dans la Capitale-Nationale.

Photo : Bradford Burns

24 nouveaux cas dans des écoles

En Chaudière-Appalaches, le Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin confirme 24 nouveaux cas de COVID-19 dans les écoles depuis vendredi à 18 h.

Donc, les élèves qui sont placés en isolement à partir de cette semaine pourraient ne revenir que pour 2 jours à l’école en présentiel, avant le départ pour le congé des Fêtes, le 17 décembre.

Au Québec, le dernier bilan des milieux scolaires publié jeudi après-midi indique que 1029 classes sont fermées dans la province en raison de la COVID-19.

Du côté des éclosions, il y en a 70 qui sont actives en Chaudière-Appalaches, dont 22 dans les écoles et 31 dans des entreprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !