•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Robin de la viande des bois offrira 800 repas aux familles dans le besoin

Jonathan Bélanger prend la pose avec ses deux jeunes garçons et les paquets de viande, placés en forme de sapin de Noël.

Le Robin de la viande des bois, Jonathan Bélanger, a amassé cette année 393 paquets de viande.

Photo : Émile Bélanger

Radio-Canada

La générosité des chasseurs et chasseuses de la Gaspésie s'est à nouveau fait sentir cette année lors de la collecte du Robin de la viande des bois, Jonathan Bélanger, qui pourra offrir environ 800 repas aux familles de la Baie-des-Chaleurs.

À l'approche des Fêtes, Jonathan Bélanger, aussi connu comme le Robin de la viande des bois, remettra 393 paquets de viande, principalement de l'orignal, à la Source alimentaire Bonavignon.

Des dons en argent de 550 $ seront également remis au Collectif aliment-Terre Paspébiac.

On n'a pas besoin d'aller loin, on a plein de gens dans nos villages qui en ont besoin.

Jonathan Bélanger, Robin de la viande des bois

M. Bélanger estime ainsi avoir amassé l'équivalent de 800 repas pour les familles dans le besoin.

C'est une récolte considérable comparativement aux 194 paquets de viande collectés l'année dernière. Il s'agit même de sa meilleure récolte après celle de l'année 2018, où il avait recueilli 502 paquets de viande.

La distribution des dons sera toutefois un peu différente en cette cinquième année de l'initiative. La pandémie de COVID-19 a incité M. Bélanger à s'associer aux organismes communautaires de la région plutôt que de faire du porte-à-porte.

Les quatre premières années, j'allais directement porter un sac de viande d'environ 10 paquets aux familles. J'essayais beaucoup d'aller chez les familles avec des enfants, ou des gens seuls, explique M. Bélanger.

Il ajoute que ces dons seront particulièrement importants cette année, sachant que plusieurs personnes ont perdu leur emploi en raison de la crise sanitaire.

J'ai deux petits gars de six ans et neuf ans, Jacob et Justin, qui sont nés avec le Robin, ils ont vu le Robin grandir et s'il y a quelque chose dont je peux être fier, c'est de leur montrer ces belles valeurs-là. Je vois qu'ils sont reconnaissants, ils donneraient tout ce qu'ils ont à des gens qui en ont plus besoin, souligne M. Bélanger.

Les dons remis au Collectif aliment-Terre seront distribués sous forme de bons de Noël, de Saint-Siméon à Port-Daniel. Le collectif espère amasser au moins 36 000 $ pour sa première guignolée virtuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !