•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une serre solaire conçue pour produire des légumes à l'année

Sans être branchée au réseau d'Hydro-Québec, cette serre pourrait nourrir une famille de quatre même en hiver.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La serre munie de large fenêtre et de panneaux solaires est orientée vers le sud.

Des étudiants en génie de l'Université de Sherbrooke ont conçu une serre solaire qui permet de produire des légumes toute l'année.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des étudiants de l'Université de Sherbrooke ont conçu une serre chauffée entièrement à l'énergie solaire.

Ce prototype construit à Durham-Sud doit permettre à une famille de trois à quatre personnes de cultiver ses propres fruits et légumes à longueur d'année.

La particularité du projet, ici, c'est qu'on est entièrement autonome, pas branché à Hydro Québec, et on [se] suffit uniquement de l'énergie solaire pour chauffer la serre et la faire fonctionner.

Louis Barcelo, étudiant en génie du bâtiment à l'Université de Sherbrooke

Il a fallu trois ans à des étudiants en génie du bâtiment pour imaginer et construire cette serre de trois mètres sur neuf mètres située sur la Ferme Berthe-Rousseau.

Autant pour préparer les semis très tôt dans l'hiver pour qu'on puisse replanter dans la terre et au jardin que de semer différentes verdures durant l'hiver pour agrémenter l'assiette, explique Marie-Ève Barbeau, de la Ferme Berthe-Rousseau.

Une isolation en laine de chanvre  

Pour réussir ce projet, les futurs ingénieurs ont maximisé l'isolation du bâtiment pour le rendre le plus étanche possible.

On veut vraiment que l'enveloppe soit la plus étanche possible pour éviter qu'il y ait de l'infiltration d'air de l'extérieur pour garder l'air que le soleil nous chauffe.

Raphaël Boisjoly-Fallafranque, étudiant en génie du bâtiment à l'Université de Sherbrooke

Les étudiants ont choisi la laine de chanvre pour faire l'isolation de la serre. Ils ont d'ailleurs réussi à s'approvisionner localement chez une entreprise d'Asbestos qui fabrique ce type d'isolant.  

Les plans disponibles pour tous

Les étudiants ont choisi de ne pas breveter ce projet, appelé VG 360. Ils souhaitent plutôt faire profiter toute la communauté du fruit de leur travail.

La vision du groupe Bâtiments intelligents de l'Université de Sherbrooke, c'est de propager l'information et les connaissances qu'on a acquises, explique Louis Barcelo.

Dès qu'ils seront fins prêts, les plans de cette serre solaire seront rendus disponibles par le groupe d'étudiants.

D'après le reportage de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !