•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Référendum à Témiscouata-sur-le-Lac : victoire du oui avec 66 % des votes

Une modélisation du projet d'aréna à Témiscouata-sur-le-Lac.

Le nouvel aréna de Témiscouata-sur-le-Lac pourrait ressembler à ceci.

Photo : Ville de Témiscouata-sur-le-Lac

Radio-Canada

Les résidents de Témiscouata-sur-le-Lac se sont prononcés en faveur de la construction d’un nouvel aréna et d’un nouveau centre communautaire.

À l'issue du référendum par correspondance, dont le résultat a été dévoilé dimanche, le camp du oui a récolté 66,13 % des votes.

Le taux de participation à ce scrutin est de 72,34 %. Il visait à accorder, ou non, le droit à la Ville de procéder à un emprunt pour la construction de ce projet à deux adresses.

Résultats du référendum

  • Non : 908 votes
  • Oui : 1773 votes

La population donne ainsi son aval à la construction d’un aréna dans le secteur de Cabano et d’un centre communautaire récréatif dans le secteur de Notre-Dame-du-Lac.

Ce nouveau centre communautaire sera construit à l’emplacement actuel de l'aréna Jacques-Dubé, qui sera quant à lui démoli.

Pour le maire de la Ville et porte-parole du camp du oui, Gaétan Ouellet, le taux de participation et le résultat du référendum démontrent que la population commence à se rallier derrière la vision de son administration.

« J'étais content de voir que la population s'est mobilisée pour donner une réponse et envoyer un signal clair à la Ville, puis doublement content de savoir que le oui allait sortir vainqueur à 66 %. C'est clair que je trouve que notre message passe et qu'il est crédible. »

— Une citation de  Gaétan Ouellet, maire de Témiscouata-sur-le-Lac
Le nouveau maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet.

Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet (archives)

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

L'équipe du non dit quant à elle avoir le sentiment d'avoir joué son rôle en informant les citoyens depuis le début de cette campagne référendaire. Notre objectif premier a toujours été de transmettre le plus d'informations possible pour que les citoyens puissent prendre une décision éclairée, indique la porte-parole du camp du non, Ginette Bégin. Maintenant, on va pouvoir dire que la population – et non pas un conseil municipal – s'est prononcée.

« Avec le référendum, nous pouvons nous réconforter en nous disant qu'il y aura au moins 1780 personnes de Témiscouata-sur-le-Lac qui vont tout faire pour faire rouler et rentabiliser ces deux infrastructures majeures. Faisons confiance à la population. »

— Une citation de  Ginette Bégin, citoyenne de Témiscouata-sur-le-Lac

La fin de longs débats

La construction de ces infrastructures a fait couler beaucoup dans les dernières années.

Des citoyens s’y opposaient, notamment en raison de son coût, jugé trop élevé. Certains défendaient également l'idée que le projet, sous cette forme, ne répondait pas aux vrais besoins des Témilacois.

La grogne était telle autour des projets d'infrastructures à Témiscouata-sur-le-Lac qu'elle avait entraîné la démission de l'ex-maire de la ville, Gilles Garon.

Des centaines de personnes ont manifesté à Témiscouata-sur-le-Lac, dimanche, pour le maintien de l'aréna Jacques-Dubé.

En juin 2018, des centaines de personnes ont manifesté à Témiscouata-sur-le-Lac pour réclamer le maintien de l'aréna Jacques-Dubé (archives).

Photo : Collectif social de l’aréna Jacques-Dubé

La facture totale du projet s'élève à 21,5 millions de dollars.

La Ville indique être en train de préparer l’appel d'offres et vise toujours le printemps 2021 pour le début des travaux, qui devraient être terminés au début de l'été 2022, selon le maire Ouellet.

Avec la collaboration de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !