•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Regina s’adapte aux nouvelles restrictions

L'intérieur de l'église Saint-Jean-Baptiste.

À la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Regina, le masque doit être porté en tout temps et la disposition de la salle a été repensée pour garantir le respect de la distanciation physique.

Photo : Radio-Canada / Étienne Ravary Ouellet

Radio-Canada

Les nouvelles restrictions mises en place par la province pour freiner la propagation du coronavirus changent la dynamique des célébrations à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Regina.

Depuis vendredi, les lieux de culte de la Saskatchewan doivent limiter leur capacité d'accueil à 30 personnes.

Le curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, le père Guy Amédée Ainemon, croit que ces nouvelles mesures sont les conséquences d'une situation qui doit être prise au sérieux par tous, dont les paroissiens.

Ces mesures nous aident à prendre conscience que les cas augmentent. On doit faire plus attention, on doit être plus prudents.

Père Guy Amédée Ainemon, paroisse Saint-Jean-Baptiste de Regina


Par conséquent, les mesures sanitaires y sont appliquées de manière stricte.

Le lavage des mains est obligatoire, les déplacements sont contrôlés, le masque doit être porté en tout temps et la disposition de l'église a été repensée pour garantir le respect de la distanciation physique.

La paroisse a aussi mis sur pied une rotation des personnes qui souhaitent assister à la messe. De cette façon, elle s'assure que tous les paroissiens aient accès aux services religieux en personne à tour de rôle, tout en respectant la limite de 30 personnes.

S’adapter à la nouvelle réalité

Avant la pandémie, il n’était pas rare que la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Regina accueille plus de 150 fidèles lors de ses services.

Désormais, chaque paroisse a dû trouver une manière de s’adapter à cette nouvelle réalité dans le respect des mesures sanitaires, explique l'archevêque de Regina, Mgr Donald Bolen.

Chaque paroisse a accepté le défi de trouver un moyen de se limiter à 30 personnes. (...) Pour les grandes paroisses, c'est un défi, dit-il.

Le président du Conseil paroissial de pastorale de Saint-Jean-Baptiste, Roger Lepage, abonde dans le même sens.

Il est d’avis qu'il est important de trouver de nouvelles façons de célébrer ensemble avec la pandémie et les mesures sanitaires, notamment en diffusant la messe en direct sur les réseaux sociaux.

Ça devient plus difficile d'avoir un contact avec tous nos paroissiens, explique-t-il, ça devient encore plus important d'avoir une messe par vidéo. Comme ça les gens peuvent regarder à leur gré.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

D’après les informations d’Étienne Ravary Ouellet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !