•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patricia Pleszczynska, ancienne directrice de Radio-Canada et de CBC, n'est plus

Un homme et une femme portant des casques d'écoute, avec des micros devant eux.

C'est l'ancien vice-président Louis Lalande (à droite) qui a convaincu Patricia Pleszczynska (à gauche) de faire le saut des services anglais aux services français en 2009.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Patricia Pleszczynska, qui a occupé plusieurs postes au sein de la direction tant de CBC que de Radio-Canada, s'est éteinte jeudi à l'âge de 67 ans des suites d'un cancer du pancréas.

Cette gestionnaire chevronnée a notamment assuré la direction des services en anglais de la société d’État pour le Québec, mais aussi celle des services régionaux francophones à travers le pays et des services français à la radio.

Mme Pleszczynska a eu une influence notable sur la programmation des deux réseaux au cours des années 2000 et 2010, ainsi que sur leur stratégie numérique, avant de prendre sa retraite en 2017.

Les vice-présidents principaux de CBC et de Radio-Canada, Barbara Williams et Michel Bissonnette, ont souligné l’ampleur de son legs au sein de la société d’État.

Le leadership dont a fait preuve Patrica tout au long de sa carrière a laissé des traces indélébiles auprès des équipes avec lesquelles elle a travaillé tant du côté de CBC que de Radio-Canada, mais aussi auprès des Canadiens pour qui elle a tissé un lien de proximité avec le diffuseur public, ont-ils réagi dans une déclaration commune.

Patricia Pleszczynska a aussi contribué à former toute une génération de décideurs et de journalistes, dont Meredith Dellandrea, qui est aujourd’hui directrice générale de CBC News pour le Québec et l’Atlantique.

Patricia était une représentante passionnée du Québec, à la fois des communautés anglophones de la province et de la culture française.

Meredith Dellandrea, directrice principale de CBC News pour le Québec et l'Atlantique

Elle a encouragé ses équipes à être audacieuses et créatives dans leur programmation et à être en phase avec le public et les communautés qu’elles desservaient, a souligné Mme Dellandrea.

Née dans les Cantons-de-l'Est d’un père polonais et d’une mère italienne, Mme Pleszczynska maîtrisait aussi bien l’anglais et le français que les deux langues de ses parents.

Diplômée de l’Université Bishop’s, elle y a rencontré son mari, le journaliste et animateur Bernard St-Laurent, tout juste avant de faire ses débuts à CBC en 1984. Engagée à l'époque pour un contrat de deux semaines à titre de recherchiste, elle aura finalement passé 33 ans chez le diffuseur public.

Au fil des années, Patricia Pleszczynska s’est fait un devoir de faire mieux connaître le Québec au reste du Canada. Elle a ainsi contribué à créer des émissions comme À Propos et C’est La Vie, diffusées sur les ondes radio de CBC.

C'est en faisant la file au café de la Maison de Radio-Canada à Montréal en 2009, 25 ans après ses débuts avec CBC, qu'elle a été approchée par Louis Lalande, alors directeur général des services régionaux et futur vice-président principal des services français. Il lui a alors offert de faire le saut vers les services français, auxquels elle a consacré les huit années suivantes.

Pendant son passage au sein des services français, Patricia Pleszczynska a grandement contribué à accroître l'offre de services numériques de Radio-Canada. Elle a par exemple piloté la création de la plateforme Première PLUS, un service radiophonique à la carte entièrement sur le web.

Après avoir pris sa retraite en 2017, elle a cofondé la Maison des Arts St-Laurent, une initiative visant à faire rayonner la culture et les arts visuels dans sa région natale.

Mme Pleszczynska laisse dans le deuil deux frères et une sœur, son mari, leurs enfants Jasmine, Jacob et Marianne, ainsi que cinq petits-enfants.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !