•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles francophones de l'Île-du-Prince-Édouard épargnées par la COVID-19

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Heather Morrison en conférence de presse.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, le 29 novembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un dépistage exhaustif de la COVID-19 dans les 24 dernières heures à l’Île-du-Prince-Édouard n’a mené à la découverte d’aucun nouveau cas d’infection par le coronavirus en lien avec celui découvert chez un élève d’une école secondaire de Charlottetown.

L’école Charlottetown Rural High School était ouverte lundi matin. Selon la commission scolaire de langue française de l'Île-du-Prince-Édouard (CSLF), la recherche de contacts étroits n'a pas permis de déterminer que l'élève avait eu des contacts avec des élèves ou du personnel des écoles francophones de la capitale.

Samedi, la province annonçait deux cas de COVID-19 chez des personnes d’âge mineur. Ces deux cas n’étaient pas reliés. L’un des jeunes atteints, qui n’étudie pas à l’Île-du-Prince-Édouard, revenait de l’Ontario et était en isolement volontaire depuis son arrivée.

L’autre garçon va à l’école à Charlottetown. Jusqu’à présent, les autorités ont été incapables d’identifier une source unique d’infection, mais elles jugent très probable qu’un déplacement à l’extérieur de l’Île-du-Prince-Édouard en soit la cause.

Une femme aux mains protégées par des gants médicaux tient une éprouvette dans laquelle contient un échantillon de sécrétions nasales.

Plus de 1100 tests de dépistage ont été effectués dans les dernières 24 heures à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Associated Press / Rebecca Blackwell

Les autorités de santé publique poursuivent leur enquête à ce sujet.

Toute personne qui arrive à l’Île-du-Prince-Édouard après en être sortie doit s’isoler pour 14 jours. Avant le 23 novembre, date où la bulle atlantique a éclaté, cet isolement volontaire n’était pas exigé pour les gens qui arrivaient du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse ou de Terre-Neuve-et-Labrador.

Record de tests de dépistage

Selon la Dre Morrison, un record de 1100 Insulaires ont subi un test de dépistage de la COVID-19 dans les dernières 24 heures.

Elle a expliqué dimanche que 70 contacts proches de cet adolescent de Charlottetown et 283 contacts éloignés ont été identifiés et testés. Jusqu’à maintenant, tous les résultats reçus ont été négatifs.

Ce n’est pas une grappe de cas, ce n’est pas une éclosion.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef

La médecin hygiéniste en chef précise que tous les contacts étroits doivent s’isoler pendant 14 jours, que l’éventuel résultat de leur test de dépistage soit positif ou négatif. Les contacts éloignés doivent s’isoler en attendant le résultat du test, mais peuvent reprendre leurs activités dès qu’ils reçoivent un résultat négatif.

L’école prête à accueillir les élèves

Norbert Carpenter, le dirigeant par intérim des écoles publiques anglophones à l’Île-du-Prince-Édouard, a indiqué dimanche que les opérations de désinfection de l’école Rural High se poursuivaient, et qu’une équipe de 24 personnes y était dédiée.

Norbert Carpenter en conférence de presse.

Norbert Carpenter, dirigeant par intérim de la Direction des écoles publiques de langue anglaise de l'Île-du-Prince-Édouard, le 28 novembre 2020.

Photo : Radio-Canada

M. Carpenter a parlé d’une tâche monumentale dans cette école, la plus grande de la province, qui accueille 1056 élèves et 99 employés.

Il y avait dimanche quatre cas actifs de COVID-19 connus des responsables de la santé publique à l’Île-du-Prince-Édouard. Depuis le début de la pandémie, 72 personnes ont contracté la maladie dans la plus petite province du pays. On n’a déploré aucun décès.

Ailleurs en Atlantique

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le nombre de cas actifs de COVID-19 au Nouveau-Brunswick atteint un record de 119 cas, après la découverte de 14 nouvelles infections.

En Nouvelle-Écosse, le total de cas actifs connus demeure stable, à 125, dimanche.

À Terre-Neuve-et-Labrador, quatre nouveaux cas ont porté à 36 le total provincial de cas actifs.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.