•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un brin d'espoir pour les matchs de hockey sur les patinoires extérieures à Gatineau

Des jeunes qui jouent au hockey sur la patinoire.

La patinoire Henri-Dunant à Gatineau. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un élu municipal affirme faire pression sur la santé publique pour obtenir un assouplissement des règles en zone rouge. Il veut que les résidents de la région puissent jouer au hockey sur les patinoires extérieures cet hiver.

L'interdiction de jouer au hockey sur les patinoires extérieures de la Ville de Gatineau en raison de la COVID-19 suscite beaucoup de déception depuis que l'annonce de la mesure a été faite en début de semaine.

Si la Ville de Gatineau est toujours en zone rouge à l'ouverture des patinoires en janvier, il sera interdit de jouer au hockey sur les patinoires extérieures de la Ville. Un maximum de 25 personnes sera autorisé sur chacune des 83 patinoires de la Ville.

Ce n'est pas une volonté de la Ville, malheureusement, c'est le respect du code de la santé publique du Québec, soutient Martin Lajeunesse, conseiller municipal et président de la Commission des loisirs, des sports et du développement communautaire.

Ce qui est permis, c'est de jouer en solo ou en duo.

Martin Lajeunesse, conseiller municipal, district de Buckingham

Comme il reste plusieurs semaines avant l'ouverture des patinoires, M. Lajeunesse espère que l'Outaouais passera en zone orange. Il serait ainsi permis par la santé publique de jouer au hockey sur les patinoires extérieures.

Est-ce qu’on va changer de code pour tomber en code orange qui permettrait des parties de hockey, je le souhaite grandement, mentionne-t-il.

Des consultations sont en cours avec les autres grandes villes en zone rouge, selon le conseiller municipal. On espère trouver des compromis à proposer aux autorités de santé afin de permettre aux jeunes de sortir s'amuser dehors cet hiver.

Martin Lajeunesse, en entrevue, chez lui.

Le conseiller Martin Lajeunesse est également président de la Commission des loisirs, des sports et du développement communautaire.

Photo : Radio-Canada

En attendant, M. Lajeunesse recommande d'installer seulement un filet sur les patinoires extérieures, pour éviter d'inciter les patineurs à jouer au hockey.

Le dernier mot revient au comité exécutif, qui pourrait décider d'installer tout de même deux filets sur les patinoires. La mesure devrait être adoptée lors du prochain conseil municipal, au début du mois de décembre.

Un besoin de bouger

Samuel Hudon Gutierrez, un ancien joueur de hockey mineur souhaite qu'un compromis soit trouvé. Il souligne l'importance de pouvoir pratiquer un sport qu'il aime dans cette période particulièrement difficile.

Samuel Hudon Gutierrez, dans la rue d'un quartier résidentiel.

Samuel Hudon Gutierrez affirme que de jouer au Hockey avec ses amis après le travail ou les cours lui permet de décanter.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Si on peut au moins sortir, c’est sûr que ça va faire du bien au moral, au mental, affirme-t-il. J'aimerais pouvoir jouer au moins des matchs de hockey à l’extérieur.

Ce dernier croit que le fait de ne mettre qu'un filet n'est pas la meilleure idée, soulignant au passage que les gens pourraient être tentés d'apporter leur propre filet, d'en faire un avec les objets qu'ils ont sous la main.

Il s'inquiète également de la possibilité de se rendre à Ottawa pour jouer au hockey, ce qui est autorisé dans la capitale fédérale.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !