•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des résidents d'un CHSLD de l'ouest de l'île transférés vers des hôpitaux

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des paramédicaux d'Urgence santé transfèrent un résident d'un CHSLD.

L’opération de transfert, qui a commencé dimanche matin au Centre gériatrique Maimonides Donald Berman, pourrait durer toute la journée.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Le Centre gériatrique Maimonides Donald Berman, un CHSLD de l'ouest de l'île de Montréal, a décidé de fermer sa « zone chaude » consacrée à la COVID-19. Une vingtaine de résidents doivent par conséquent être transférés vers des hôpitaux.

La décision de fermer la zone chaude de ce centre de Côte-Saint-Luc a été prise après que des experts en santé publique eurent été consultés.

On ne voyait pas le nombre se stabiliser ou baisser. Au contraire, on avait du personnel qui, malgré toutes les précautions, continuait de tomber malade, a expliqué la PDG adjointe du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal, Francine Dupuis.

L'espace dans la zone consacrée aux patients atteints de la COVID-19 était trop restreint pour limiter la propagation du virus, estime-t-elle, et le système de ventilation n'était pas adapté aux situations d'éclosion.

Au total, 30 cas de COVID-19 actifs ont été dénombrés dans la zone chaude du centre, a indiqué Barbra Gold, directrice du programme de Soutien à l'autonomie des personnes âgées (SAPA) au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Par mesure de précaution, et après avoir consulté les autorités de santé publique, nos spécialistes des maladies infectieuses et nos professionnels de la santé, nous avons conclu que la meilleure manière de rompre le cycle infectieux était de fermer temporairement notre zone chaude.

Barbra Gold, directrice du programme SAPA

En tout, 20 résidents seront transférés dans un centre hospitalier; 18 seront conduits à l’Hôtel-Dieu et deux autres à l’Hôpital général juif, compte tenu de leur état jugé plus fragile.

Cette opération d'envergure, chapeautée par Urgences-santé, devrait se poursuivre lundi.

Stéphane Smith.

Stéphane Smith, porte-parole d’Urgence santé.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Parmi les paramédics déployés sur place, certains sont des spécialistes de ce genre d’opérations, explique Stéphane Smith, porte-parole d’Urgence santé.

Ils sont habillés en conséquence. Ils préparent les patients, l’ambulance arrive et les ambulanciers paramédicaux les prennent en charge, a expliqué M. Smith.

La situation à Côte-Saint-Luc n’est pas un cas unique. Plusieurs résidences et CHSLD font l’objet d’un suivi particulier par le ministère de la Santé, notamment pour d’éventuelles éclosions de COVID-19.

À Montréal, le CHSLD Du Manoir de l'Ouest de l'Île compte 27 résidents et 6 employés infectés.

À Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, le CHSLD Gertrude-Lafrance recense 23 infections parmi ses résidents. Là aussi, des employés ont été contaminés.

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !