•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La deuxième vague frappe fort dans les foyers de soins de longue durée de l'Ontario

La main d'une infirmière posée sur la main d'une personne âgée pour l'aider à tenir la poignée de sa marchette.

Un foyer sur six connaît présentement une éclosion de COVID-19, et 255 résidents sont décédés des suites du virus juste au mois de novembre.

Photo : Reuters / Christian Hartmann

Radio-Canada

Malgré les promesses de Doug Ford d'un « anneau de fer » autour des foyers de soins de longue durée de l'Ontario, la deuxième vague de COVID-19 a entraîné des centaines de cas et de décès parmi leurs résidents.

Plus de 100 foyers sont actuellement aux prises avec une éclosion du virus parmi le personnel ou les résidents, selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Santé.

Au mois de novembre, 255 résidents d’établissements de soins de longue durée atteint de la COVID-19 sont décédés.

Les derniers chiffres démontrent aussi que 545 cas confirmés actifs supplémentaires sont présents parmi les résidents de foyers de soins de longue durée de l’Ontario.

Si l’on se fie aux données existantes, jusqu'à une personne sur trois de plus de 80 ans qui contracte le virus en est décédée, ce qui laisse craindre que des centaines d'autres personnes mourront avant qu'une campagne de vaccination ne soit lancée dans les foyers de soins de longue durée.

Vivian se fait prendre en photo dans un cimetière.

Vivian Stamatopoulos est professeure agrégée à l'Université Ontario Tech, et elle milite pour les résidents des foyers de soins de longue durée.

Photo : Radio-Canada / Jared Thomas

Les familles ont peur et sont en colère, a déclaré la professeure agrégée à l'Université Ontario Tech et militante pour des résidents des soins de longue durée, Vivian Stamatopoulos.

L'ampleur des éclosions, ces éclosions explosives que nous voyons, est vraiment la preuve que nous avons gaspillé les mois d'été en ne protégeant pas correctement le secteur, a déclaré Mme Stamatopoulos en entrevue avec CBC News.

L'une de ses plus grandes préoccupations est que certains foyers continuent d'héberger des personnes âgées à trois ou quatre personnes par chambre.

En ce moment, ces pauvres résidents sont effectivement des cibles faciles [pour le virus], parce que la seconde où l’un de ces individus dans cette chambre contracte la COVID, la situation va dégénérer, a martelé la militante.

Une femme tient un pancarte sur laquelle on voit une photo de ses parents avec l'inscription "Justice for my parents". Derrière elle, on peut voir l'Assemblée législative au loin.

Des proches d'aînés qui sont morts dans des foyers de soins de longue durée manifestaient devant Queen's Park le 23 juin 2020. (archives)

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Après le printemps, les décès dans les établissements de soins de longue durée ont considérablement ralenti, à un rythme comparable au ralentissement global de la propagation du virus dans la province.

Du 22 juillet au 13 septembre, les établissements de soins de longue durée de l'Ontario ont signalé seulement quatre décès de résidents qui avaient des cas confirmés de COVID-19.

Mais à mesure que le nombre d'infections augmentait au début de la deuxième vague, le nombre d’infections a remonté chez le personnel et les résidents des foyers de soins de longue durée, et les décès ont suivi.

Deux ambulanciers poussent une civière sur laquelle est couchée une résidente du foyer Rockcliffe.

Des ambulanciers amènent une résidente du foyer pour aînés Rockcliffe à Toronto, qui a été frappé par une éclosion de COVID-19 (archives).

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

La province a annoncé, samedi, que la gestion de deux autres foyers de soins de longue durée du Grand Toronto aux prises avec des éclosions de COVID-19 serait temporairement confiée aux hôpitaux locaux.

Il s’agit des foyers Rockcliffe Care Community, à Toronto, et Langstaff Square, à Richmond Hill.

Plus tôt au mois de novembre, le foyer Rockcliffe avait signalé que plus de 130 de ses 165 résidents avaient reçu un diagnostic positif à la COVID-19. Les derniers chiffres publiés par la province montrent que 17 résidents de Rockcliffe atteints du virus en sont décédés.

Avec les informations de Mike Crawley de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !