•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’évêque de Hearst-Moosonee démissionne

Portrait de Mgr Robert Bourgon.

Mgr Robert Bourgon a été nommé premier évêque du diocèse en 2016.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Jean-Loup Doudard

Le pape François a accepté la démission de l’évêque du diocèse de Hearst-Moosonee, Mgr Robert Bourgon. Le prélat a célébré dimanche sa dernière messe à la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, à Hearst.

L’évêque a fait part de sa décision de quitter le diocèse dans une lettre adressée aux paroissiens.

Il a été difficile d’apporter la communion, la guérison, de rassembler le troupeau et de les accompagner comme un père le ferait avec ses proches et proclamer que toute personne est précieuse aux yeux de Dieu.

Mgr Robert Bourgon, évêque du diocèse de Hearst-Moosonee

Il y a eu quelques succès [et] il y a également eu des limites et des difficultés, indique-t-il.

L’archevêque d’Ottawa-Cornwall, Mgr Terrence Prendergast, assumera la direction du diocèse à titre d'administrateur apostolique d’ici la nomination d’un nouvel évêque.

L’évêque Robert Bourgon faisait l’objet d’une revue de la Congrégation des évêques depuis le mois d’août.

Des religieux en soutane

L'évêque de Timmins, Mgr Serge Poitras, est allé à la rencontre des paroissiens du diocèse voisin de Hearst-Moosonee pour entendre leurs préoccupations (archives).

Photo : Diocèse de Hearst-Moosonee

Des dizaines de paroissiens s’étaient soulevés contre leur évêque afin de protester la mise à l’écart des prêtres Hervé Sauvé et Rémi Lessard, qui font tous deux face à des accusations de fraude, ainsi que de leurs secrétaires de paroisse.

Ces remous avaient poussé le pape François à mandater une visite épiscopale de l’évêque voisin, Mgr Serge Poitras de Timmins, afin d’entendre les préoccupations et demandes des paroissiens.

Suite à la visite pastorale de Mgr Poitras au nom de la Congrégation des évêques, en obéissance et en communion avec le Saint-Père, mais surtout pour le bien de l’Église, le 16 novembre 2020, j’ai présenté ma démission de la charge pastorale du diocèse de Hearst-Moosonee, écrit Mgr Bourgon dans sa lettre aux paroissiens

Un soulagement chez certains, un choc pour d'autres

La lecture de cette lettre à la paroisse Sacré-Coeur de Jésus, à Chapleau a provoqué un soupir de soulagement, d’après la paroissienne Natalie Tessier.

Lorsque [le prêtre] a annoncé qu’il avait une lettre de Mgr Bourgon, on pouvait ressentir la tension s’élever. Puis, quand on a su que c’était une démission, c’était comme ''ouf'', raconte-t-elle.

L'été dernier, Mme Tessier avait mené une campagne de rédaction de lettres en appui aux prêtres accusés de fraude.

Natalie Tessier tient au moins une vingtaine d'enveloppes dans chaque main.

Natalie Tessier, une paroissienne de Chapleau, montre des piles de lettres dénonçant l'évêque Robert Bourgon.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Elle réclamait alors la mutation de l’évêque, et le retrait des accusations contre les prêtres Hervé Sauvé et Rémi Lessard.

C’est une partie de la justice. Maintenant, on veut que les accusations contre nos deux prêtres, nos deux secrétaires, soient effacées.

Natalie Tessier, paroissienne de Chapleau

Elle espère également que le diocèse présentera des excuses aux prêtres.

Le prêtre de la paroisse Immaculée-Conception à Kapuskasing, Sébastien Groleau, parle plutôt d’émoi à la suite de la démission de l’évêque.

Il en a fait l’annonce à ses ouailles dimanche matin.

Ça été le choc, ça été l’émoi, ç’a été la surprise, du moins pour les visages que j’ai vus, dit-il.

Sébastien Groleau porte un enfant dans ses bras en entrevue.

Sébastien Groleau a servi comme prêtre à Chapleau, avant d'être muté à Kapuskasing.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Même s’il déplore ce qu’il qualifie d’échec, il note tout de même que le passage de l’évêque à Hearst-Moosonee ne s’est pas passé en douceur.

Ce n’était pas un bon fit entre les deux, là. Le diocèse et lui, sa personnalité. Ça ne veut pas dire qu’il ne sera pas bon ailleurs, mais ici, ça ne marchait pas.

Sébastien Groleau, prêtre de Kapuskasing

Sébastien Groleau voit d’un bon oeil l’arrivée de l’archevêque Prendergast, qui lui a signifié son intention de rendre visite au diocèse d’ici Noël.

La prochaine comparution d’Hervé Sauvé et d'Elizabeth McInnis en cour est prévue pour le 14 décembre. Rémi Lessard et Hélène Gauthier doivent pour leur part comparaître le 26 janvier 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !