•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des détenus entament une grève de la faim à Saskatoon

Un grillage sous la neige au Centre correctionnel de Saskatoon

Des détenus au Centre correctionnel de Saskatoon ont commencé une grève de la faim.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des détenus du Centre correctionnel de Saskatoon ont entamé une grève de la faim pour dénoncer la surpopulation dans leur lieu de détention alors que se propage la COVID-19.

Vendredi, quelque 100 cas de la maladie étaient dénombrés au sein de la prison qui d’après un détenu, Brett Karol, est dans une phase de confinement depuis environ une semaine.

Il y a des gars dans des dortoirs qui ont été testés positifs, dit-il. Il n’y a plus de protocoles d’isolement. En gros, on nous dit que si quelqu’un est malade, vous allez tous l’être.

Les détenus veulent comprendre pourquoi des détenus qui ont des symptômes sont placés dans des dortoirs avec une trentaine d’autres détenus qu’ils soient symptomatiques ou pas.

Ils demandent au gouvernement de gérer la surpopulation de la prison et veulent savoir pourquoi le port du masque n’a pas été imposé dès la première éclosion du coronavirus.

Dans un communiqué, la ministre des Services correctionnels, Christine Tell, dit que le gouvernement est très préoccupé par l’augmentation de cas. Elle souligne que des mesures très strictes ont été prises pour limiter la propagation de la maladie, notamment le nombre réduit de visites et la quarantaine imposée aux nouveaux détenus.

D'après les informations de Kevin O'Connor et Scott Larson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !