•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2019 a vu les revenus des agriculteurs augmenter, mais pas au Manitoba ni en Saskatchewan

L'arrière-cour d’une ferme, un tracteur au centre de l'image et de petits silos à grains sur la droite.

La Saskatchewan affiche une baisse de 307 millions de dollars en revenu net en 2019, alors que le Manitoba accuse une baisse de 180 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / Emilie Dessureault-Paquette

Le revenu net des agriculteurs canadiens a augmenté de 14,9 % en 2019 par rapport à 2018, selon Statistique Canada. L’Alberta est la province avec la hausse la plus marquée, alors que la Saskatchewan, sa voisine, accuse la baisse la plus prononcée.

Selon Statistique Canada, les facteurs ayant contribué à l’augmentation du revenu net réalisé à l’échelle nationale sont une hausse des recettes du cannabis et du bétail, jumelée à l’augmentation des paiements de programmes.

Le revenu net réalisé équivaut à la différence entre les revenus générés et le coût d’exploitation, moins les frais d'amortissement, plus le revenu en nature qui mesure la valeur des produits agricoles produits dans une ferme et consommés par les exploitants agricoles et leur famille.

Source : Statistique Canada

Le revenu net réalisé a augmenté dans six provinces, particulièrement en Alberta et au Québec. L’Alberta a enregistré une augmentation de 576 millions de dollars, tandis que le Québec a enregistré une hausse de 370 millions de dollars.

Quant aux baisses, la Saskatchewan affiche une diminution de 307 millions de dollars, et le Manitoba, de 180 millions de dollars. Selon Statistique Canada, cette situation peut notamment s’expliquer par la diminution des recettes d’oléagineux, ce qui inclut notamment le canola.

Une situation peu surprenante, selon les agriculteurs saskatchewanais

Selon le président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS), Todd Lewis, la diminution du prix du canola au cours de l'année de production 2019 a un effet majeur sur le revenu net des producteurs de la province.

Pour l’agriculteur fransaskois Paul Hounjet, de Prud’homme, les statistiques ne sont pas surprenantes, justement en raison du conflit avec la Chine concernant le canola canadien.

Paul Hounjet pose devant un tracteur au printemps.

Paul Hounjet, producteur de canola à Prud’homme, en Saskatchewan (archives)

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Proulx

Selon M. Hounjet, la perte de 307 millions de dollars, c'est beaucoup, mais d'une année à l'autre, ça change. Cette année, le canola était à un meilleur prix. C'est ce que c'est. Les fermiers, on vit des hauts et des bas.

Même son de cloche du côté de l’agriculteur Laurent Denis, à Saint-Denis. Ces chiffres de Statistique Canada ne le surprennent pas, car il considère que la période 2018-2019 a été très difficile en raison de la baisse du prix du canola.

Laurent Denis pose devant de la machinerie agricole.

Depuis une trentaine d'années, Laurent Denis cultive des pois, du blé et du canola sur sa terre de 3000 acres, à l'est de Saskatoon. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Laurent Denis affirme que la crise du canola a incité les producteurs à trouver de nouveaux marchés.

Si la situation n’est pas surprenante, les deux agriculteurs fransaskois considèrent tout de même qu’elle est inquiétante.

La guerre [commerciale] avec la Chine, les blocages de chemin de fer, tout ça… On dirait que le gouvernement fédéral ne s'inquiète pas trop. Alors ça, ce n'est pas une bonne chose, dit Paul Hounjet.

Laurent Denis est d'avis que, puisque la Saskatchewan n’a pas de député au sein du gouvernement libéral de Justin Trudeau à Ottawa, ça l'intéresse moins de nous soutenir.

Il estime que, si les effets s'étaient fait sentir sur les agriculteurs du Québec ou de l’Ontario, [...] le gouvernement [fédéral] aurait réagi beaucoup plus vite.

Le cabinet de la ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, n'a pas commenté les propos de Laurent Denis et de Paul Hounjet.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !