•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Repas et cadeaux : comment les Manitobains remercient les travailleurs de la santé

Jordynn Friesen se tient derrière une table sur laquelle sont posés les objets recueillis, notamment des tableaux de peinture, des bracelets, des pots de confiture et des produits de soins corporels.

Jordynn Friesen a ramassé divers objets afin de créer des ensembles-cadeaux à offrir au personnel du réseau de la santé pour montrer le soutien des Manitobains pendant la pandémie.

Photo : Jordynn Friesen

Radio-Canada

Alors que le nombre de personnes hospitalisées à cause de la COVID-19 atteint de nouveaux sommets, des Manitobains ont choisi de montrer leur gratitude et leur soutien au personnel du réseau de la santé en envoyant des cadeaux ou en livrant de la nourriture.

À mesure que le coronavirus se répand, Jordynn Friesen voit le moral de ses amies infirmières s'affaisser.

Une de celles avec qui je suis en contact est généralement une personne des plus joyeuses, toujours prête à se tourner vers les autres et à tenter de les rendre heureux. Cette fois, il lui a fallu quelques jours avant de me répondre, explique Mme Friesen.

Quand elle m’a répondu, elle m’a dit "Je suis désolée, je me sens dépressive et je ne pouvais répondre à ton message. Je m’en excuse."

C’est ce qui a poussé Jordynn Friesen à agir. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour égayer [le personnel de la santé], parce que s’ils ne vont pas bien, comment peuvent-ils s’occuper des autres?

Pour y arriver, elle a créé des ensembles-cadeaux pour quelques infirmières qu’elle connaît. Afin de bonifier son offre, elle a également lancé un appel sur les réseaux sociaux afin d’obtenir quelques produits gratuitement.

En quelques heures à peine, elle a reçu des dizaines de réponses, notamment de personnes qui souhaitaient faire des dons.

Ma première intention était simplement d’aller acheter des cartes-cadeaux et de la lotion hydratante [...] je n’aurais jamais pensé recevoir autant, confie-t-elle.

Du réconfort dans l’assiette

En voyant les statistiques bondir depuis le début de la deuxième vague de la pandémie, Genelle McMillan a choisi de montrer son appui aux travailleurs de la santé en organisant des livraisons de beignes et d’autres pâtisseries dans les hôpitaux.

Elle s’est ainsi assurée que ce témoignage de reconnaissance et d’encouragement soit livré aux infirmières de l’Hôpital Grace et du Centre de santé Misericordia, à Winnipeg.

Je voulais simplement qu’elles sachent qu’on les apprécie et qu’on voit leurs défis, explique-t-elle, en espérant que ce soit assez pour leur donner de quoi sourire.

Au restaurant Chicken Chef de l’avenue Portage, Lori Lucas et son personnel préparent des repas pour les employés de résidences de soins de longue durée en utilisant de la nourriture donnée par des membres de la communauté.

Ces dernières semaines, la restauratrice dit avoir distribué des portions individuelles de mijoté, des produits de boulangerie et des desserts dans quelques résidences de Winnipeg.

En plus de donner de la nourriture, les Winnipégois ont offert des cartes ou d’autres notes afin de remercier le personnel de la santé.

Ils travaillent pendant de longues heures. Ils sont fatigués et un plat cuisiné comme à la maison fait du bien non seulement physiquement, mais aussi émotionnellement, souligne Mme Lucas.

C’est une façon de leur rappeler qu’ils ne sont pas seuls et qu’on se préoccupe de leur bien-être, qu’on les soutient, qu’on les remercie pour leur travail.

Mettre le virus en échec pour soutenir le système de santé

Si elle reconnaît l’importance de ces gestes d’appréciation à l’endroit du personnel de la santé, l’infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, rappelle que le meilleur moyen de soutenir les employés des établissements de santé est de tout faire pour combattre la pandémie.

Selon elle, le plus beau cadeau qu’on puisse leur faire est de rester chez soi, de limiter ses contacts, de porter un masque, de se laver les mains et d’aider à faire baisser les statistiques.

Avec les informations de Sarah Petz

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !