•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les festivals planifient l'été malgré l'évolution des restrictions sanitaires

Un musicien devant une foule à Vancouver.

Coastal Jazz and Blues avait dû annuler le Festival international de jazz TD de Vancouver cet été.

Photo : Coastal Jazz and Blues/Facebook

Radio-Canada

L'été 2021 est une priorité pour certains artistes et festivals de la Colombie-Britannique qui tentent de planifier les mois à venir, malgré les restrictions sanitaires en constante évolution en raison de la COVID-19.

Rainbow Robert, directrice générale de la programmation artistique du Festival international de jazz TD de Vancouver, affirme que son organisation a essayé de trouver des moyens d'organiser un événement annuel qui attire généralement des milliers d'amateurs de musique pendant 10 jours.

Cela demande beaucoup d'ajustements en continu, de l’ouverture d'esprit, et la considération de différentes permutations, admet Mme Robert.

Jusqu'à présent, le festival a décidé de présenter un mélange de petits concerts à l’extérieur et en salle cet été. Ce ne sera qu'une fraction de ce qu’il propose habituellement, et les organisateurs sont prêts à passer à un format en ligne, en fonction des restrictions à venir.

Se montrer flexible

En mars dernier, Coastal Jazz and Blues, l'organisation à but non lucratif qui dirige le festival, venait de mettre la touche finale à sa programmation lorsque la pandémie a frappé la Colombie-Britannique. Les organisateurs ont annulé l’événement peu de temps après, lorsque les responsables de la santé ont interdit les rassemblements dépassant 50 personnes.

Aller de l'avant est donc devenu une question de savoir comment soutenir au mieux les artistes et le public. Les organisateurs ont donc décidé de lancer une série de concerts gratuits en ligne filmée au Frankie's Jazz Club à Vancouver. Ils ont également chargé 19 musiciens de créer de nouvelles œuvres alors qu'ils étaient coincés à la maison.

La bassiste vancouvéroise Jodi Proznick et son ensemble de jazz Triology étaient l'un des six groupes enregistrés chez Frankie's. Proznick dit qu'elle était reconnaissante pour le concert après que toutes ses tournées du printemps et ses apparitions dans les festivals de l'été ont été annulées.

Je m'ennuie beaucoup de jouer avec les gens, pour les gens. Ce n'est pas la même chose dans mon sous-sol.

Jodi Proznick, bassiste de jazz

Ces derniers mois, Mme Proznick, comme d'autres musiciens de la Colombie-Britannique, a été à la merci des lignes directrices changeantes de la province en matière de rassemblements. L'été dernier, elle a donné quelques concerts dans des cours arrière. D'autres spectacles sont prévus, mais seront annulés en cas de changement de la réglementation.

Vous devez être flexible. Vous ne pouvez pas trop vous attacher à quoi que ce soit qui fonctionne, dit-elle.

Des restrictions critiquées

Certains organismes artistiques ont critiqué les autorités sanitaires pour leur nouvelle réglementation qui interdit tous les événements et rassemblements, y compris les événements artistiques.

Récemment, un groupe de musiciens classiques de Victoria a envoyé une lettre ouverte à la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, après l’interdiction des rassemblements, malgré le respect de tous les protocoles de sécurité.

Tous les concerts en personne qui avaient été planifiés et préparés avec un soin minutieux pendant des mois ont dû être brusquement annulés sans avertissement ni consultation, ce qui a entraîné des pertes de revenus de milliers de dollars pour les organisations et les artistes, déclare la lettre.

Rainbow Robert admet que les restrictions ont eu un impact financier sur son organisation. Heureusement, Coastal Jazz avait eu de bonnes années avant la pandémie. Son commanditaire en titre, TD Canada Trust, a maintenu son soutien, tout comme les bailleurs de fonds publics du festival.

Savoir que des artistes comme Mme Proznick attendaient dans les coulisses fait partie de ce qui a incité le Festival international de jazz à offrir des opportunités toute l'année et à tenter d'organiser une sorte d'événement pour l'été.

Nous voulions être vraiment attentifs à servir les artistes d'une façon qui aurait un sens pour eux, affirme Mme Robert.

Avec les informations de Maryse Zeidler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !