•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles règles en place au London Health Sciences Centre pour contrer les éclosions

Le centre hospitalier universitaire Health Sciences de London.

Le London Health Sciences Centre est l'un des les plus grands réseaux hospitaliers du sud-ouest de l'Ontario.

Photo : CBC / Dave Chidley

Radio-Canada

Les responsables de la santé à London, en Ontario, ont mis en place une série de nouvelles mesures pour freiner la propagation d'une éclosion dans l'un des plus grands hôpitaux du sud-ouest de l'Ontario.

Le London Health Sciences Centre (LHSC) a déclaré, vendredi, que tous les patients admis à l’Hôpital Universitaire de London et à l'Hôpital Victoria, qui font partie du réseau du LHSC, seront désormais testés pour la COVID-19.

Un masque jeté sur la chaussée devant un hôpital.

Un masque jeté sur la chaussée devant l'Hôpital Victoria, qui fait partie du réseau du London Health Sciences Centre.

Photo : CBC/Colin Butler

Seules les chirurgies urgentes seront effectuées à l’Hôpital Universitaire, où une éclosion s'est propagée dans six unités hospitalières différentes. Au moment d’écrire ces lignes, le virus est présent dans les unités de transplantation d'organes, de chirurgie cardiovasculaire, de soins palliatifs et d'orthopédie.

Le LHSC a déclaré vendredi que l'épidémie initiale qui avait commencé il y a plus de deux semaines était résolue.

Cinquante-quatre membres du personnel et patients du LHSC ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19, et deux personnes en sont décédées.

Dans un communiqué, le LHSC a déclaré qu'il introduit les mesures suivantes :

  • Report de toutes les chirurgies et procédures non urgentes à l’Hôpital Universitaire de London

  • Des tests de dépistage pour tous les patients admis au LHSC (y compris l’Hôpital Universitaire et l'Hôpital Victoria)

  • Des masques obligatoires pour tous les patients adultes sur les deux sites hospitaliers

  • L’ouverture de 24 lits à l'Hôpital Victoria pour compenser la diminution des admissions sur le site de l’Hôpital Universitaire

  • La suspension temporaire des visiteurs et des soignants essentiels à l’Hôpital Universitaire, à quelques exceptions près

Le réseau d'hôpitaux met également en place des protocoles et des mesures de surveillance plus strictes pour le personnel, qui représente 28 des 54 cas positifs recensés dans le cadre de l’éclosion. Le bureau de santé local a confirmé, vendredi, que la transmission du virus s’était faite du personnel aux patients.

Le directeur des opérations du LHSC, Neil Johnson, a déclaré que les nouvelles mesures étaient malheureuses, mais nécessaires, notamment la décision d'annuler les chirurgies.

C'est une mesure très difficile et c'est quelque chose que nous ne voulons pas faire, mais nous allons apporter des changements dans nos opérations pour vraiment verrouiller cette infection et préserver et protéger les soins fournis à l'Hôpital Universitaire, a-t-il indiqué.

Nous espérons vraiment qu'il s'agit d'une mesure temporaire.

Neil Johnson, directeur des opérations du LHSC

Le LHSC a déclaré que les déplacements du personnel et des médecins seront limités entre les hôpitaux et les différentes unités de soins. Il a également annulé les cours pratiques et les stages étudiants dans l'unité de soins actifs de l’Hôpital Universitaire.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !